Tours

La fibre pour 65% des Tourangeaux en 2018

La ville a un peu de retard par rapport à l’agglo.

Ce lundi, 37 degrés publie un long reportage aux côtés de la première adjointe de la ville de Tours, Marion Nicolay-Cabanne. Au cours de cet après-midi, l’élue a rencontré les agents en charge du suivi du déploiement de la fibre optique à Tours. L’Internet à très haut débit, c’est un enjeu très important : pour les habitants comme pour les entreprises. « Certains ne comprenaient pas qu’en aménageant dans un immeuble neuf avec des prises dédiées à la fibre ils ne pouvaient pas en bénéficier » explique l’un des salariés de la DSI.

La situation est cependant en train de s’améliorer… A la fin de l’année, 44% des foyers tourangeaux pourront souscrire à une offre de fibre optique proposée par un opérateur Internet. C’est moins que la moyenne de la métrople (52%) mais cela progresse assez rapidement. Dans un an, fin 2018, 65% des logements seront raccordés à la fibre. Les opérations sont techniques car il faut mettre à jour tout le réseau : « cette année, on a enfin pu passer la Loire et commencer à équiper Tours Nord. Désormais, toutes les constructions neuves peuvent accéder à la fibre. Elle est disponible d’office. »

Ce service de la DSI ne suit pas seulement les travaux dédiés à l’accès au web. Parmi ses autres missions : l’extension du réseau métropolitain de wifi, baptisé WITM. Gratuit, il permet de se connecter avec son smartphone ou sa tablette un peu partout, de la Place Jean Jaurès au parvis de la mairie de Joué en passant par les bords de Loire, le CCAS ou les bibliothèques. 86 bornes sont désormais installées, et à chaque fois le réseau demande juste une adresse mail pour valider la connexion. L’investissement va se poursuivre en 2018, afin de bénéficier de subventions régionales qui prendront fin l’année suivante (elles sont conséquentes : 40% du budget).

Dernière chose : le service travaille sur les réseaux de téléphonie mobile, et pense déjà à l’installation d’antennes qui permettront de capter la 5G : « il ne faudra pas rater le wagon » nous dit-on. Tout cela en restant néanmoins vigilants car les ondes inquiètent certains riverains. On ne peut donc pas installer d’antennes relais n’importe où…