Tours

Place de la Liberté : des parents d’élèves inquiets pour la sécurité routière

Ils demandent des aménagements à la mairie de Tours.

« ATTENTION ENFANTS ! » : le message est écrit en orange, bien visible pour les automobilistes, les cyclistes, les motards ou les piétons qui traversent la Place de la Liberté de Tours… Ce mercredi, des parents d’élèves de l’école Buisson-Molière ont installé des banderoles pour qu’ils fassent plus attention au moment où les enfants arrivent à l’école ou lorsqu’ils en sortent… « Il n’y a pas encore eu d’accident mais cela pourrait arriver. On veut faire de la prévention » expliquent Nathalie, Alexandra et Sabine, trois mamans par ailleurs soutenues par le directeur dans leur démarche.

« On a déjà alerté à plusieurs reprises la mairie via le conseil d’école ou des courriers » assurent-elles, mais elles n’ont pas obtenu de réponse satisfaisante jusqu’ici. Le souci : au moment de la fin de la classe, les parents qui viennent récupérer leurs enfants en voiture ont tendance à se garer vraiment n’importe comment. Ce n’est pas rare devant les établissements scolaires, mais ici cela poserait problème parce que certains traversent les trottoirs en tournant un peu brusquement, comme nous avons pu l’observer.

Des demandes pour des aménagements

De plus, Rue Febvotte, la signalisation ne serait pas suffisante pour indiquer la proximité de l’école, « alors que les voitures arrivent souvent vite. » Les parents mobilisés demandent notamment la présence d’un agent de la ville pour sécuriser les traversées, comme sur l’Avenue de Grammont et Rue Molière. Ils voudraient aussi un déplacement de la colonne publicitaire pour améliorer la visibilité au carrefour.

« Il n’est pas question que mon fils vienne seul à l’école » explique une maman pour montrer l’importance du problème à ses yeux. Parmi les propositions envisagées, et à débattre : la suppression de la contre-allée située entre l’école et l’arrêt de bus ou alors une meilleure signalisation pour différencier les espaces pour les piétons, les voitures et les vélos mais aussi prévenir qu’on est près d’une école : « on pourrait l’envisager dans le cadre de la réflexion sur le réaménagement de l’Avenue de Grammont » suggère Nathalie qui pense également à des ajouts de barrières.

Un exemple pour d'autres écoles ?

Cela dit, les parents mobilisés ont bien conscience que le principal problème vient des autres familles qui ne prennent pas la peine de chercher une place dans les environs ou de marcher et se garent là où elles trouvent un peu de place, quitte à gêner le trafic ou la circulation sur les trottoirs… Naturellement, ça peut créer des embouteillages vu que 400 élèves sont scolarisés dans le bâtiment : « les professeurs décalent les sorties pour éviter les attroupements. C’est un problème d’en arriver là. On veut être un exemple pour d’autres écoles mais rien ne bouge depuis plusieurs années alors que c’est juste pour faire de la prévention. C’est dommage que l’on attende toujours un accident pour réagir… »

Contacté, Yves Massot, adjoint au maire en charge de la circulation, doit nous rappeler pour réagir.