Tours

Commerce à Tours : 7 dimanches de shopping en 2018

4 en décembre, 2 pour les soldes et 1 pour la Braderie.

« On reste dans la droite ligne de ce qui se faisait l’année dernière » précise le maire de Tours Christophe Bouchet. En 2018, les commerces tourangeaux auront le droit d’ouvrir leurs portes 7 fois le dimanche, sachant que les dates sont définies à l’avance et que ce chiffre reste inférieur au maximum légal (12 dimanches). Par ailleurs, il ne concerne pas les ouvertures pour les jours fériés.

« On fait un choix intermédiaire » poursuit l’élu qui n’est pas seul à décider dans ce domaine : les 22 communes de la métropole se mettent d’accord sur un chiffre afin que toutes aient la même politique.

Donc, en 2018, il sera possible de faire les boutiques le premier dimanche des soldes d’hiver (mi-janvier), même chose début juillet au lancement des soldes d’été. 4 dimanches d’ouverture des commerces sont autorisés en décembre : 3 avant Noël, et un entre Noël et Nouvel An. La dernière date est dédiée à la Braderie, le 1er dimanche de septembre.

D’ailleurs, concernant la Braderie de Tours, l’élu en charge du commerce Mauro Cuzzoni et le maire expliquent travailler à une « évolution » de la manifestation. « Nous avons des idées pour une association avec la Cité de la Gastronomie. L’objectif est d’en faire un événement plus festif et non plus un étalage de ventes dans les rues de Tours. Quand on pense à la Braderie de Lille, on imagine tout de suite les moules-frites et la bière... Alors il y a peut-être quelque chose à faire à Tours pour que ce soit aussi une fête conviviale. » En parallèle, la municipalité travaille à des aménagements pour Vitiloire, le week-end dédié au vin organisé fin mai.