Tours

Bientôt l’heure des grands travaux dans les rues de Tours

Le budget voirie doit augmenter dès l’an prochain. Pas du luxe, selon la mairie.

Brice Droineau est un adjoint au maire qui a de quoi être satisfait : malgré le récent changement de maire à Tours, il garde sa délégation et en plus son budget est amené à augmenter. Le tout, alors que les finances de la ville restent contraintes.

Ainsi, à peine élu, Christophe Bouchet a annoncé que l’enveloppe consacrée à la voirie serait de 3 à 4 millions d’euros dès 2018, contre 1,4 million aujourd’hui : « c’est juste une histoire de bon sens et ce ne sera pas du luxe. Que la plus grande ville de la Métropole ait ce budget c’est nécessaire. A Joué-lès-Tours, l’enveloppe pour la voirie est aussi de 4 millions, et à St Avertin elle est presque identique à celle de Tours aujourd’hui » justifie Brice Droineau.

A LIRE AUSSI :Un grand projet d'embellissement par an ?

L’adjoint à la voirie et à l’espace public l’assure : cet investissement pour remettre à neuf les 400km de rues de la ville est souvent réclamé par les habitants, « c’est la demande que l’on nous fait le plus sur les marchés. » « Actuellement nous pouvons traiter une trentaine de rues par an sur les 765 en mauvais état. 765 sur 1 244. Certains axes n’ont pas été refaits depuis 30, 40 ou 50 ans, notamment à Tours Nord » poursuit celui qui déplore le retard pris dans ce domaine ces dernières années : « c’est bien beau d’urbaniser mais quand des camions passent dans des rues jamais refaites ce n’est pas compliqué de comprendre que la chaussée est défoncée. »

Un nouveau système pour signaler les problèmes dans la rue

Résultat : « on a un tableau avec l’ensemble des rues à remettre à neuf suite à l’audit que nous avons mené. Je n’ai que l’embarras du choix pour les travaux » explique Brice Droineau, sans pour autant préciser quels quartiers seront prioritaires ou si d’un coup Tours va se transformer en gigantesque chantier dès le vote du budget 2018 (programmé en mars prochain). On peut tout de même s’attendre à plus de 50 rues refaites pour 2018.

Par ailleurs, la municipalité s’apprête à réformer son système d’alerte nids de poule : « nous allons lancer un numéro vert unique pour permettre à la population de signaler les problématiques sur l’espace public… Cela peut être les nids de poule mais aussi un lampadaire en panne ou un problème de propreté. Les agents affectés à l’accueil seront aussi en charge du suivi de la réclamation et rappelleront les habitants. »

Actuellement, 2 agents s’occupent déjà de ce travail. Ils seront donc bientôt équipés d’un nouveau logiciel qui doit également permettre de faire des demandes en ligne. Le dispositif devrait être dévoilé en intégralité d’ici la fin de l’année.

 

En Une : photo d'illustration.