Tours

Mairie de Tours : Christophe Bouchet sera le candidat de la majorité

Il a été désigné après deux tours de scrutin.

Ce jeudi soir les élus LR-UDI du conseil municipal de Tours se réunissaient pour désigner leur candidat préféré pour la succession de Serge Babary qui a démissionné pour devenir sénateur.

Deux hommes s'opposaient : Xavier Dateu (52 ans) et Christophe Bouchet (55 ans). Après un premier vote des 42 conseillers municipaux, il y a eu égalité, avec 20 voix de part et d'autre (deux bulletins blancs). Un deuxième tour a donc été organisé... Egalité aussi (toujours 2 bulletins blancs). Ce cas de figure avait été prévu dans les règles du scrutin. L'idée : en cas de double égalité, c'est le candidat le plus âgé qui l'emporte, il s'agit donc de Christophe Bouchet. Centriste, ancien journaliste ou président de l'Olympique de Marseille, il est adjoint au tourisme depuis 2014 et le retour de la droite au pouvoir à Tours.

L'élu ne deviendra cependant maire que mardi soir, et seulement si la majorité des 55 membres du conseil municipal (les 42 de la majorité + les 13 de l'opposition) le choisit lors d'une réunion exceptionnelle.

Premières réactions ce jeudi soir : Yves Massot, soutien de Christophe Bouchet : "je suis très content de son élection. Qu'il gagne au bénéfice de l'âge, c'est la règle du jeu, c'est comme ça. En écoutant certaines déclarations directes et indirectes on aurait pu croire qu'un candidat avait la majorité dès le 1er tour (il vise Xavier Dateu, ndlr) mais là on a la preuve qu'une élection n'est jamais gagnée ni perdue. Maintenant il va falloir que tout le monde fasse un travail de reconstruction et continue à travailler ensemble." A noter qu'Yves Massot conserve sa délégation d'adjoint à la circulation et à l'environnement.

Dans le camp de Xavier Dateu, réaction de Jacques Chevtchenko, actuel maire par intérim et 1er adjoint de Serge Babary depuis 2014 : "Christophe Bouchet n'a pas de véritable majorité ce soir. Le fait d'avoir proposé certaines délégations à des élus a pu jouer dans leur choix (Marion Nicolay-Cabanne devrait devenir la nouvelle première adjointe de Christophe Bouchet et Thibault Coulon est pressenti pour remplacer Serge Babary au poste de 1er vice-président de Tours Métropole, ndlr). J'ai soutenu Xavier Dateu parce que c'était le plus clair politiquement. Mais comme je suis dans une majorité, je serai loyal envers elle et je voterai Christophe Bouchet mardi au conseil municipal." L'élu ajute, un peu amer : "maintenant je suis dans une majorité où je vais me retrouver conseiller municipal délégué à quelque chose qui n'existe pas : le PPRI (plan de lutte contre les risques d'inondations), déjà validé par la préfecture. Il y a mal donne."

Quant à savoir si Christophe Bouchet réussira à conserver l'atuelle majorité unie : "c'est à l'usage qu'on verra" termine Jacques Chevtchenko.