Tours

Vulnérabilité des centrales nucléaires : Greenpeace se mobilise à Tours

L'association informera les passants ce samedi.

Cette fin de semaine, on apprend que des tuyaux de la centrale nucléaire de Chinon doivent être remplacés car ils ne sont peut-être pas assez résistants aux secousses sismiques... Ce souci et d'autres comme ceux révélés récemment au sujet de la centrale de Belleville-sur-Loire dans le Cher inquiètent l'association Greenpeace.

Historiquement mobilisée contre le nucléaire, elle prévoit une manifestation à Tours et dans une vingtaine d'autres villes ce samedi 14 octobre afin d'alerter la population sur la vulnérabilité des centales...

"Ces actions font suite au rapport d’experts indépendants du nucléaire, remis aux autorités cette semaine, qui révèle que les piscines d’entreposage du combustible usé ne sont pas protégées face aux risques d’attaques extérieures" explique l'association qui sera présente dans l'après-midi Boulevard Béranger, près du marché aux fleurs.

"Les militant-e-s de Greenpeace sensibiliseront les tourangeaux et tourangelles à l’aide d’une piscine en carton pour symboliser la fragilité des piscines d’entreposage du combustible usé, partie extrêmement vulnérable des centrales nucléaires, qui sont très mal protégées face à des actes de malveillance. Ils alerteront également les citoyens sur l’obligation pour EDF de prendre en main ce problème. En tant qu’exploitant des centrales nucléaires en France, EDF doit effectuer les travaux nécessaires pour sécuriser ces piscines" est-il également indiqué.