Tours

Et si Tours Métropole avait sa cuisine centrale ?

L’idée fait doucement son chemin...

Depuis plusieurs mois à Tours, le dossier de la cuisine centrale revient régulièrement dans l’actualité. Située aux Fontaines et alimentant les cantines des écoles de la ville (plus de 8 000 repas par jour), ses équipements sont obsolètes et il faut donc trouver une solution pour moderniser le dispositif. La mairie a lancé des études toujours en cours) et on ne sait pas encore si à l’avenir ce seront 45 agents municipaux qui s’occuperont de la préparation des plats ou si une entreprise privée récupérera le marché.

Par ailleurs, depuis quelques temps, il y a un autre sujet sur la table : et si on construisait une cuisine centrale capable de fournir des repas aux 22 communes de la métropole ? Ou en tout cas une grande partie d’entre elles ? Ce n’est pas impossible. Par exemple, elle pourrait permettre à la fois d’alimenter les établissements scolaires mais aussi le CHU de Tours. Ce serait également un équipement intéressant pour favoriser les productions locales. C’est en tout cas ce que pense l’élu écologiste tourangeau Emmanuel Denis mais aussi le maire de Berthenay, Jacques Le Tarnec. Même le président Philippe Briand voudrait une meilleure autonomie alimentaire en Touraine.

Premier magistrat de la plus petite commune de Tours Métropole où plein d’agriculteurs sont installés, Jacques Le Tarnec est donc chargé de réfléchir à la création d’une réelle politique agricole sur le territoire de l’agglomération. Parmi ses objectifs : développer la consommation des fruits et légumes locaux mais aussi de viande produite près de Tours. Que ce soit dans les restaurants, chez les particuliers ou dans les écoles.

Une légumerie coopérative pourrait ainsi voir le jour prochainement afin de livrer des légumes prêts à être consommés. Quant à la cuisine centrale ? « Cela ne me parait pas iconoclaste. A un moment ou à un autre cela viendra en confrontation avec nos réflexions, c’est inévitable. » Cela permettrait de servir jusqu’à 17 500 repas quotidiens rien que pour les écoles. Mais il faudra du temps, peut-être un voire deux mandats, avant de voir un tel projet inauguré.

 O.C.

Pour en savoir plus sur la politique agricole de la métropole, vous pouvez lire notre article complet sur 37 degrés.