Tours

Contrats aidés : une manifestation mercredi à Tours

Plus de 800 contrats seraient menacés dans les établissements scolaires de la région.

"La décision gouvernementale, prise durant l'été, de mettre fin à plusieurs dizaines de milliers de contrats aidés, dans les semaines et les mois qui viennent, crée un émoi considérable" s'alarme cette semaine le syndicat enseignant tourangeau SNUIPP-FSU. "Contrairement aux propos ministériels, l'Éducation Nationale ne sera absolument pas épargnée.
L'Académie Orléans-Tours devra supprimer exactement 839 contrats sur une enveloppe de 2213" avance son secrétaire général Paul Agard.

"Les écoles, les collèges et les lycées vont être très durement touchés dans leur fonctionnement quotidien.
En Indre-et-Loire, près de 100 de ces salariés travaillant auprès de nos collègues directrices et directeurs d'écoles seront « remerciés » au fil de l'année scolaire. S'y ajouteront plusieurs dizaines qui travaillent au sein de la « vie scolaire » et des secrétariats des établissements du 2nd degré. La suppression de ces emplois aidés va renvoyer au chômage de très nombreuses personnes y compris de plus de 50 ans, ou plus proches encore de l'âge de la retraite et également ceux possédant la reconnaissance de travailleurs handicapés" dénonce encore le syndicat qui appelle à un rassemblement ce mercredi à 14h devant la préfecture, à Tours. Une délégation devrait être reçue par les services de l'Etat.

Pour bien comprendre les enjeux liés aux décisions du gouvernement sur les emplois aidés, lire notre enqueête auprès des associations tourangelles sur 37 degrés