Tours

Grand banquet gastronomique et solidaire vendredi à la Gloriette

500 convives seront autour de la table.

Il y a 150 personnes qui attendent la journée de vendredi avec une grande impatience… A l’occasion de la Fête de la Gastronomie, Tours accueille une nouvelle édition du Banquet Festif et Solidaire. Après l’Île Simon, c’est au Parc de la Gloriette que le chef Bernard Charret a élu domicile, en partenariat avec Tours Métropole « qui a dit oui tout de suite ».

Le concept est simple : « partager un repas entre ceux qui peuvent se l’offrir et ceux qui ne peuvent pas. » C’est-à-dire que sur les 500 personnes attendues pour la soirée, 150 paieront leur menu 28€, 150 autres seront invitées et 100 bénévoles seront impliqués dans la préparation et l’organisation de l’événement. « C’est important d’offrir un bon moment à ceux qui n’ont pas forcément les moyens d’aller au restaurant » note Bernard Charret qui collabore avec une douzaine d’associations comme la Croix Rouge, Sac à Malice, le Foyer Courteline ou encore la Banque Alimentaire.

« L’objectif c’est de faire un grand banquet populaire comme ceux que l’on peut voir au moment du 14 juillet » précise encore le restaurateur basé à Larçay. Au menu : » les plus beaux produits de Touraine » cuisinés sur place en direct le jour J avec notamment un four spécialement transporté aux Deux-Lions. Pour la météo, pas d’inquiétude : les tables seront installées sous un chapiteau.

Au menu : des amuses bouche avec des escargots, des rillettes, de la brandade de poissons d’eau douce, des acras de silure et des beignets de blanchaille. Suiva un petit flan de verdure avec parfum d’écrevisses tourangelles et caillé du lochois. Le plat : complicité entre les pêcheurs, les paysans et les maraîchers (la recette précise sera dévoilée au moment du service). Et pour conclure, après le fromage, un dessert pomme-réglisse.

Une centaine de bénévoles seront donc mobilisés pour la cuisine, le service mais aussi les Bulles de Beauté qui prendront place à la Gloriette dès vendredi après-midi, « car c’est aussi important d’être sur son 31 pour passer une bonne soirée » insiste Bernard Charret. Les 150 bénéficiaires pourront donc profiter d’une mise en beauté avec coiffeurs et esthéticiennes, notamment. Un coin détente est aussi prévu. Et pour l’ambiance, la musique sera assurée par Le Bœuf à 1 000 pattes.

Bilan : « une rencontre sociale autour de la nourriture », à laquelle vous pouvez participer pour 28€. Réservations par mail, banquetsolidaire2017@gmail.com ou 02 47 50 50 02.

Olivier Collet