Tours

Tours et ses Francos Gourmandes : 5 000 personnes pour l’apéritif

Le reportage photo d’Info-Tours.fr.

Très attendu par les observateurs car complexe à organiser, le festival Tours et ses Francos Gourmandes a ouvert ses portes ce vendredi soir Place Anatole France. Gratuit, il a permis à quelques spectateurs de participer à la fête sans trop savoir où ils arrivaient, certains confiant ne pas être au courant de l’existence de l’événement. Il faut dire que c’est une première édition, le lancement d’un festival ambitieux qui doit inscrire durablement Tours sur la carte des villes gastronomiques de France : une place qu’elle mérite. Elle se doit donc d’accueillir des événements capables d’attirer du monde tout en organisant des manifestations de qualité. Ce week-end est donc un test grandeur nature.

Ainsi, le programme de la soirée était clair : un savant mélange de gastronomie et de musique. La scène immense a été découpée en deux : à gauche on y a installé tout le nécessaire de cuisine pour la petite vingtaine de chefs invités et à droite c’était l’espace réservé aux musiciens. Mais en fait, les deux se sont mélangés. Exemple : le groupe Cocoon qui cuisine juste après son concert et le chef parisien Juan Arbelaez invité à participer au bœuf de fin de live.

Mark Daumail (Cocoon) et son costume de scène : digne d'un grand chef.

Pas de doute, tout ce petit monde est heureux de se rencontrer, de partager. On sent la bonne ambiance mais ça se fait parfois au détriment du spectateur qui ne comprend pas forcément ce qui se passe sur scène lors des joutes culinaires. Malgré un écran géant, il est aussi difficile de bien se rendre compte de la recette en train de prendre forme sur scène. Dommage, car la créativité des chefs mériterait d’être encore plus mise en valeur. Heureusement, certains chanceux ont pu goûter les préparations (porc caramélisé et safran, c’est pas mal !).

D’un point de vue scénique, Revivor a offert un très beau lancement aux Francos avec son rock mélangeant des influences tourangelles et londoniennes. Le public était encore clairsemé mais l’ambiance au rendez-vous grâce à un groupe charismatique, survolté et généreux.

Plus tard, Cocoon a proposé un set hyper vivant, pop-folk. Mark Daumail a l’art d’embarquer son monde avec lui, et il l’a encore prouvé ce 15 septembre avec les tubes du groupe ou sa reprise de la chanson star du film La La Land.

Enfin, Claudio Capéo a pris le micro devant 5 000 personnes conquises par ses tubes (Un Homme debout, en particulier). De quoi réchauffer un peu l’ambiance alors que la température était assez basse pour cette fin d’été…

En attendant Mesparrow, Part Time Friends, Rachid Taha et de nouvelles recettes ce samedi soir (c’est toujours gratuit), voici les photos de cette première soirée (signées Claire Vinson)…

Olivier Collet