Tours

De nouvelles mesures contre les rodéos urbains à Tours

Les véhicules pourront être confisqués plus facilement.

Tous les ans c’est la même chose : au Sanitas, aux Rives du Cher, à l’Europe ou aux Fontaines, des habitants se plaignent des rodéos à moto ou scooter. Les arguments ne changent pas : ça fait du bruit et c’est dangereux, notamment pour les enfants. Chaque été, certains reprochent aussi à la mairie ou la police un certain laxisme avec un faible nombre d’interpellations.

Pour montrer qu’elle écoute ces habitants, la ville de Tours a annoncé ce vendredi de nouvelles mesures pour éviter les rodéos dans les quartiers : « nous avons eu plusieurs réunions avec Tours Habitat pour changer le règlement intérieur de tous les bâtiments » explique Olivier Lebreton, adjoint au maire en charge de la sécurité. Le nouveau document stipule qu’il est interdit de ranger un scooter, une moto ou tout autre véhicule motorisé dans les caves des immeubles, et plus généralement dans les parties communes. En clair : ils pourront désormais être saisis. « Et on va faire pareil avec les autres bailleurs sociaux » précise la municipalité.

« L’idée ce n’est pas forcément d’interpeller les personnes en flagrant délit » poursuit l’élu. « Ça se fait parfois mais on peut aussi les prendre en amont ou en aval. Soit en les repérant via les caméras de surveillance (dont le nombre a doublé en 3 ans à Tours) soit en récupérant ensuite le scooter dans la cave. Ce qu’on veut c’est aussi de pousser les riverains à nous dire ce qu’il se passe. Et souvent, ils savent où sont rangés les véhicules. » Des motos ou scooters qu’Olivier Lebreton se voit bien détruire, « en les détruisant, comme au Havre. On ferait de grands feux de joie. (sic) » Et donc en le faisant bien savoir, en espérant secrètement que ça arrangera la situation…