Tours

Convergences Bio, l’atout charme des Francos Gourmandes

Dimanche, 80 producteurs se rassembleront à la guinguette de Tours.

C’est un événement qui existait bien avant l’arrivée du festival culinaire Tours et ses Francos Gourmandes, dont la première édition débute ce vendredi 15 septembre sur les quais de Loire, aux Halles et à la Cité de la Gastronomie du Boulevard Béranger. En 2017, Convergences Bio va proposer la 12ème édition de son marché bio géant. Une grande fête autour des bons produits locaux orchestrée par Bernard Charret, venu des Chandelles Gourmandes de Larçay.

L’an dernier, ils étaient 60 à proposer leurs productions au pied du Pont Wilson. Ce dimanche 17 septembre ils seront au moins 80, « ça devient vraiment un truc énorme, probablement un des plus gros de la région » se félicite le cuisinier. « Au départ, on avait fait juste fait ça pour des Journées du Patrimoine, pour montrer que nos productions faisaient partie de ce patrimoine. On était une vingtaine, juste les copains qui fournissaient le restaurant. Et tout de suite ça a marché. Cette année, j’ai même dû refuser des maraîchers. Ce qui est chouette, c’est que certains font du bio depuis 30 ans et qu’il y en aura aussi qui sont dans leur première année »

Pour Bernard Charret, organiser ce marché à cette période, c’est l’idéal : « on a encore les fruits et légumes d’été comme les tomates et on commence à avoir ceux de l’automne et de l’hiver : les pommes et les potimarrons par exemple. On va par ailleurs trouver des pêches de vigne ou des coings qui sont formidables. » En plus des fruits et légumes, les étals seront pleins d’herbes aromatiques, « car il y a pas mal de gens qui s’installent en ce moment. Il y en a également qui font de la cueillette sauvage. C’est un certain retour aux sources. »

A part un éleveur de cochons, tous les exposants sont tourangeaux et une partie d’entre eux sont désormais adeptes de la permaculture, cette technique consistant « à cultiver la terre en respectant le rythme de la nature. On ne cultive pas une seule variété mais on assemble des végétaux complémentaires » résume Bernard Charret. A Convergences Bio, il sera aussi possible de remplir son panier de fromage de chèvre, de lait de vache, de cresson de Courçay, de champignons de Cinq-Mars-la-Pile, de poissons de Loire, de volailles, d’escargots… « On pourra manger sur place, il y aura par exemple un four à bois » note l’organisateur qui rêve de pouvoir organiser un deuxième Convergences Bio à un autre moment de l’année (au printemps ?).

En parallèle du marché bio, vous pourrez assister au 1er Forum de l’Alimentation Durable : « ça va se faire avec un système collaboratif. Tout le monde aura le droit de prendre la parole de 12h à 14h grâce à un portage de parole par l’Engrenage. Il y aura ensuite une table ronde avec Paul Ariès, rédacteur en chef des Z’Indignés, Gilles Luneau de Global Magazine, Pascal Baufort qui a initié le mouvement des Discosoupes et le maire de Berthenay, Jacques Le Tarnec. Une table ronde qui sera là encore enrichie par le public de 14h30 à 17h via des discussions en petits groupes.

Olivier Collet

Autres événements à découvrir lors de Tours et ses Francos Gourmandes : le Salon du Livre Gastronomique à la Cité de la Gastronomie toute la journée samedi et dimanche avec une expo photo. Faites donc aussi un tour à Into the Wine à la guinguette et au marché gourmand des Halles. Ce vendredi et ce samedi soir, des joutes de chefs et des concerts gratuits sont enfin proposés Place Anatole France. Le programme est sur le site de l’événement.