Tours

Restaurants et animations : des projets pour les parcs tourangeaux

Une journée autour du Japon est prévue le 30 septembre.

Officiellement, l’été n’est pas encore fini. Et de toute façon, quelle que soit la saison, on a toujours une bonne raison d’aller flâner dans les parcs tourangeaux (quand ils ne sont pas fermés pour cause d’arbres menaçant de tomber). En plus, depuis quelques mois, la ville de Tours répète à qui veut bien lentendre qu’ici chaque habitant dispose en moyenne de 100m² d’espaces verts, un record parmi les grandes villes de France. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

Pour que les Tourangeaux continuent d’aimer leurs parcs, il faut les fidéliser. Tout cela passe par des innovations, des petits ajouts. Ainsi, depuis plusieurs mois, un café-restaurant a ouvert à l’entrée du Jardin Botanique, face à l’hôpital Bretonneau. Et il s’est vite agrandi : « il a 40 couverts tous les midis et il y a eu beaucoup d’arrosages de thèses de médecine. La demande est phénoménale et en plus c’est un très bon cuisinier » s’enthousiasme Myriam Le Souëf, l’élue en charge des espaces verts.

Résultat : une nouvelle extension n’est pas à exclure en attendant l’ouverture d’un restaurant plus gastronomique dans la maison située au coeur du parc : « c’est toujours dans les tuyaux mais avant de le confier à un gérant il faudra faire beaucoup de travaux » note l’adjointe au maire. Cela va donc attendre.

D'autres projets de restaurants dans les parcs

Le Jardin Botanique, c’est aussi des animations. Après le succès de la journée exotique du groupe Toukan Toukan au début de l’été, on fêtera le 1er anniversaire du jardin japonais le 30 septembre « avec la présence d’artisans d’art, de la création florale ou encore de la cuisine japonaise » liste Myriam Le Souëf qui veut également développer les animations nocturnes dans les serres (voire les louer à des particuliers ou des entreprises, comme ça se fait depuis peu à Orléans. Plusieurs demandes sont arrivées sur son bureau). Une exposition vient par ailleurs de s’installer autour du paysagiste Edouard André.

Dans les autres parcs de la ville, plusieurs projets sont en gestation. Le plus abouti est celui d’un restaurant au parc Mirabeau : « on a fait une étude de marché avec les porteuses de projet. Il y a le Conservatoire ou les Archives Départementales à proximité, ça fait pas mal de clients potentiels. Ca tient la route. » L’ouverture pourrait avoir lieu en 2018. Le Jardin des Prébendes devrait lui aussi retrouver un bar-restau prochainement. Une demi douzaine de candidats sont en lice après l’échec du printemps : le repreneur du chalet avait stoppé son activité au bout de trois semaines estimant qu’il n’y avait pas assez de clients. Un fatalisme qui a eu un peu de mal à passer du côté de l’Hôtel de Ville... 

Olivier Collet

Granges Collières : inauguration le 21 septembre

Le nouveau jardin des Deux-Lions est opérationnel depuis le printemps, avec sa ferme au milieu, abritant des activités culturelles. Accessible aux personnes à mobilité réduite, il donne de l’air au quartier : « avant quand on passait là on ne voyait rien » se souvient Myriam Le Souëf. A la croire, les premiers retours des habitants sont plutôt bons. Une inauguration officielle est donc prévue pour le début de l’automne.