Tours

Tours, ville olympique pour le rugby à 7 ?

Et pourquoi pas ?

En septembre, on saura si Tours accueille de nouveau le Tour de France cycliste en 2018. Les rumeurs disent que c’est probable, d’autant que l’épreuve doit débuter en Vendée. Évidemment, ce serait un très bon coup de projecteur pour la ville, en pleine saison touristique (la dernière fois que la course est passée à Tours, c’était en 2013). Mais la municipalité travaille sur un autre dossier qui pourrait offrir à Tours une renommée mondiale : les Jeux Olympiques de 2024.

Le mois prochain au Pérou, Paris devrait être officiellement désignée pour accueillir les jeux d’été, 100 ans après les JO de 1924. La Touraine étant à 200km de la capitale, elle rêve de bénéficier des retombées de l’événement. Le Conseil Régional est déjà sur le coup proposant par exemple le Loir-et-Cher pour l’équitation. A une époque, on avait aussi parlé de Tours pour l’aviron, mais c’est du passé, des sites étant déjà prévus en région parisienne.

En revanche, Tours se voit bien héberger les matchs de rugby à 7, nouvelle discipline olympique : « nous accueillons l’un des 4 tournois majeurs européens avec le Howard Hinton » justifie l’adjoint aux sports Xavier Dateu qui a rencontré la Fédération Française de Rugby pour poser ses pions : « dans la ville il y a tout ce qu’il faut. Le stade de la Vallée du Cher avec 16 000 places est notamment tout à fait dimensionné pour ce sport. Maintenant, c’est à nous de faire du lobbying pour obtenir cette décentralisation. » Cela passera notamment par une montée en puissance du HH7. L’an prochain, il aura lieu début juin pour ne plus être en opposition frontale avec d’autres tournois majeurs ou des événements locaux comme Vitiloire.