Tours

Faible hausse des loyers pour les étudiants à Tours

Mais les transports restent trop chers, selon l'UNEF.

Chaque année, le syndicat UNEF rend publique son enquête sur le coût de la vie étudiante... Alors qu'un nouveau gouvernement est en place depuis l'élection d'Emmanuel Macron, l'organisation qui représente les étudiants l'interpelle pour qu'il généralise par exemple l'encadrement des loyers dans les villes universitaires.

A Tours, cette année, les prix des logements augmentent très légèrement pour les jeunes à la Fac ou en IUT : +0,21% selon l'enquête du syndicat, soit en moyenne une dépense de 386€ par mois, 1€ de plus que pour l'année 2016-2017. Tours fait ainsi partie des métropoles les moins chères de France, même si nos voisines d'Angers, Le Mans et Poitiers sont encore moins onéreuses (respectivement 357€ par mois, 336€ par mois et 324€ mensuels pour les loyers). La hausse des prix tourangelle est également bien moins élevée que la moyenne nationale.

L'UNEF cible cependant une fois de plus Tours pour le coût des transports : 331€ par an. Le tarif n'a pas évolué par rapport à l'an dernier mais c'est le plus cher de France après Paris (342€). Le syndicat demande donc un effort à Tours Métropole, en particulier la création d'un tarif préférentiel pour les étudiants boursiers qui sont les moins favorisés. Lors de précédents débats sur le sujet, le président Philippe Briand avait promis de se pencher sur le sujet.