Tours

Une toute nouvelle technologie pour le film « Valérian » à Tours

Elle permet au spectateur d’être encore plus au cœur de l’action.

Il y a quelques mois, à l’occasion de la sortie du remake de La belle et la bête, le CGR des Deux-Lions de Tours avait profité de l’événement pour inaugurer sa première salle équipée de la technologie sonore Atmos. Depuis, ce dispositif qui permet au spectateur d’être totalement immergé dans l’ambiance du film est utilisé pour un grand nombre de blockbusters : La Momie, le nouveau Spiderman ou le 3ème épisode de Moi, moche et méchant. « Les retours des spectateurs sont très bons » se félicite Pierre Crétet, le directeur du plus grand multiplexe de l’agglo (12 salles et 2 300 fauteuils). De quoi justifier encore un nouvel investissement…

Ce mardi, c’est donc une salle équipée de la technologie LightVibes qui va être inaugurée (la N°12) : « en fait des panneaux lumineux sont installés sur les côtés pour retransmettre l’ambiance du film. Par exemple, s’il y a une explosion à l’écran, elle se prolonge sur les côtés. Pour une scène dans l’espace, on a l’impression d’être immergé dans l’univers. C’est une expérience visuelle, pour moi du jamais vu, on est vraiment englobé dans l’aventure » raconte Pierre Crétet. « Le regard n’est plus seulement attiré par le film mais aussi par ce qu’il se passe autour, ça crée une atmosphère surprenante. »

CGR a lourdement investi pour installer cette technologie LightVibes dans 20 salles en France. Un pari sur l’avenir car pour l’instant, seul le film Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson a été mixé avec : « c’est un pionnier en matière de technologie. Et il n’y a pas d’autre film qui pouvait mieux se prêter à ça que Valérian. LightVibes est utilisé pour plus de la moitié des scènes. De plus, la 3D est superbe, il y a un jeu très important avec les couleurs… Parfois ça me fait un peu penser au Cinquième élément. » détaille encore le directeur du complexe tourangeau à propos du film dont la sortie nationale est prévue ce mercredi (3 avant-premières sont aussi programmées ce mardi à 19h30, 21h et 22h30 + 19h30 et 22h30 au CGR Centre).

Si pour l’instant Valérian est le seul film à s’aventurer sur un nouveau terrain avec LightVibes, Pierre Crétet espère que l’aura de Luc Besson, qui vient de réaliser le projet le plus cher de sa carrière*, influencera d’autres réalisateurs : « c’est une technologie qui se prête aussi très bien aux concerts. On a vu Imagine Dragons avec ça et c’est exceptionnel. Les 7, 8 et 9 novembre on présentera le concert d’M Pokora avec cette technologie. »

De quoi faire revenir dans les salles obscures des publics qui s’en étaient égarés ? Depuis janvier, la fréquentation du CGR des Deux-Lions stagne (elle baisse même au niveau national, -1,8%) ; « on est obligé de se diversifier, de proposer des choses pour lutter contre la concurrence, notamment celle du streaming » note le directeur qui espère démarrer d’ici début 2018 la construction d’une extension du multiplexe pour y ouvrir une 13ème salle « premium » « avec l’ensemble des nouvelles technologies et des sièges plus confortables, en cuir. » De quoi aussi s’armer en prévision de l’arrivée d’un nouvel acteur sur Tours Nord d’ici quelques mois (CinéLoire, du groupe Davoine).

Olivier COLLET

 

*mais qui a fait un assez mauvais démarrage au box office aux Etats-Unis.