Tours

A Tours, dépistage néonatal automatisé pour les nouveaux-nés

Pour détecter d'éventuelles maladies.

Le CHU de Tours est le seul hôpital de la région Centre-Val de Loire à réaliser les dépistages néonatals, en résumé des analyses après la naissance des bébés pour vérifier qu'ils n'ont pas de maladie. Ca représente environ 30 000 nourrissons par an. Objectif : "repérer les personnes particulièrement exposées à développer une maladie. Le but est de dépister, chez tous les nouveau-nés et avant l’apparition de tout symptôme, certaines affections graves et très invalidantes afin de leur donner, dès les premiers jours de vie, le traitement approprié" explique l'hôpital.

A ce jour, 5 maladies sont dépistées à la naissance : Phénylcétonurie, Hypothyroïdie congénitale, Hyperplasie congénitale des surrénales, Drépanocytose (uniquement pour les populations à risque) et Mucoviscidose

Désormais, et depuis mars, un nouvel équipement est mis en place dans l'hôpital tourangeau afin d'automatiser ces analyses pratiquées chez chaque enfant depuis 1972 en prélevant quelques gouttes de sang au troisième jour de vie. "Seulement sept autres centres hospitaliers en France sont équipés de cette technologie fiable et permettant une gestion aisée des données. Les analyses sont réalisées en une journée (contre 4 jours dans certains cas avec la technique antérieure), accélérant notablement la prise en charge du nouveau-né" précise le CHU.

En 2016, au CHU de Tours, les dépistages suivants ont pu être réalisés :

  • 1 cas de phénylcétonurie
  • 8 cas d’hypothyroïdie congénitale
  • 5 cas d’hyperplasie congénitale des surrénales
  • 14 cas de mucoviscidose