Tours

Les chaussures « climatisées » de l’élu tourangeau

La photo du jour d’Info-Tours.fr.

Alors que l’Indre-et-Loire est placée en vigilance orange canicule pour des températures comprises entre 35 et 38° à l’ombre, chacun a sa technique pour lutter contre la chaleur. On peut boire, manger une glace, fermer ses volets ou s’habiller plus léger. Intéressons-nous à la dernière solution…

Pour ne pas avoir trop chaud en sortant, plusieurs possibilités : les manches courtes, les robes, les couleurs claires ou les chaussures qui laissent passer l’air. Il y a les tongs, les ballerines, les célèbres sandales ou… les chaussures à trous. Non, ce n’est pas une passoire, ni une épuisette recyclée. Non, une termite n’est pas non plus venue faire son nid dans le placard de Mauro Cuzzoni, taxi dans la vie, mais aussi élu de la majorité à la mairie de Tours.

S’il a la clim’ dans la voiture, il a aussi choisi la « climatisation » naturelle pour ses sorties, et l’assume complètement en public ce lundi soir lors de l’inauguration des drapeaux du Pont Wilson réalisés par des enfants. Il nous parle même de la marque : ce sont des chaussures espagnoles qu’il possède depuis plusieurs années et dont il est très fier, très content. Après les chaussettes à smileys du 1er adjoint Jacques Chevtchenko que l’on avait repérées en 2015 (et que l’on a plus jamais revues depuis, il avait d’ailleurs juré devant nous qu’on ne l’y reprendrait plus… dommage) voici donc une nouvelle « excentricité » stylistique d’un membre de l’équipe de Serge Babary (qui lui, malgré la chaleur, était en cravate…).

Si le concept de la chaussure à petits trous à mi chemin entre la sandale et la chaussure de ville de costume est discutable (on demandera à Cristina Cordula), on constatera tout de même que Mauro Cuzzoni n’a pas commis la faute ultime : mettre des chaussettes avec des chaussures d’été. C’est toujours ça de gagné…