Tours

M Pokora, Claudio Capéo et de grands chefs pour Tours et ses Francos Gourmandes

Le festival musical et culinaire aura lieu les 15 et 16 septembre.

Tours va enfin avoir son grand événement gastronomique, porté par Tours Cité Internationale de la Gastronomie. Pas au moment de la fameuse Fête de la Gastronomie prévue fin septembre mais un peu avant, le week-end du 15 septembre. Ca s'appellera Tours et ses Francos Gourmandes et ce sera à la fois un festival de musique et un festival culinaire avec deux scènes : une dédiée aux musiciens et l'autre réservée aux chefs, mais aussi toute une série d'événements annexes.

Bonne idée : c'est du côté du Parc de Ste Radegonde à Tours Nord - assez inexploité - que s'installera le coeur des Francos Gourmandes. La programmation se veut ultra populaire : les deux jeunes rappeurs Bigflo et Oli, le chanteur issu de The Voice Claudio Capéo et le très doué Cocoon seront de la partie le vendredi soir, suivis par Part Time Friends et M Pokora le samedi 16 septembre. Attention au portefeuille, ça monte très vite : 35€ la journée, 55€ les deux jours, 20€ pour les enfants de moins de dix ans (sans compter que comme c'est un festival culinaire, il faudra peut-être rajouter des dépenses de repas sur place... Vaut mieux épargner dès maintenant).

Tours et ses Francos Gourmandes, dérivé d'un festival jusqu'ici organisé en Bourgogne à Tournus mais qui s'est arrêté faute de confiance entre les organisateurs privés et les partenaires publics (les premiers avaient peur que les seconds arrêtent de payer) capitalise aussi sur son parrain : Juan Arbelaez qui a tout simplement une vitrine sur les Champs-Elysées à Paris au sein de l'hôtel 5 étoiles Marignan où il tient le Nubé, entre autres projets (il a par exemple fait de la télé). Pour le festival, il concevra un panier pique nique que l'on pourra déguster dans l'herbe de Ste Radegonde.

Par ailleurs, 18 chefs sont annoncés (14 confirmés) pour participer à des "joutes" culinaires, en somme des défis de cuisine face au public et avec les produits locaux du Val de Loire. Citons quelques noms : Jean-Michel Carrette (venu de Tournus, l'ancien site du festival), Benoit Castel, Béatriz Gonzalez, Xavier Isabal, Johan Leclerre, Nina Metayer, Flora Mikula... Mais aussi des gens d'ici : Didier Edon (Les Hautes Roches), Nicolas Léger, Thibaut Ruggeri et Christophe Hay. Dans l'ensemble, un casting très masculin... Ces chefs disposeront notamment de food trucks dans le parc pour faire découvrir leurs créations. A noter que l'un des partenaires de l'événement est l'énorme brasseur Heineken, on espère donc qu'une place sera réservée aux nombreux brasseurs locaux sous peine de gâcher un peu la fête...

Pour ceux qui n'iront pas jusqu'à Ste Radegonde, il y aura en ville le (très chouette) 3ème Salon du Livre Gastronomique qui déménage de l'Hôtel de Ville vers la Villa Rabelais du Boulevard Béranger (siège de la Cité de la Gastronomie), des dégustations et animations seront organisées aux Halles, et la guinguette accueillera le grand marché bio annuel Convergence Bio + un événemenht autour du vin baptisé Into the Wine. Tout ça sera en accès libre.

Rappelons enfin que ce nouveau festival a déjà déclenché de la méfiance auprès de certains, des élus socialistes et écologistes de la métropole critiquant la part importante de financements publics, la communication précipitée, le fait de travailler avec des acteurs extérieurs au lieu de locaux...