Tours

Cet homme rachète vos livres au kilo pendant un mois

Le Bibliovore a ouvert une nouvelle boutique éphémère près des Halles de Tours.

Corentin Halley s’est surnommé le Bibliovore. Ce bouquiniste qui réside à Luynes est notamment présent pour vendre des livres à prix cassés le 4ème dimanche de chaque mois sur le Boulevard Béranger de Tours (mais aussi à Angers ou Le Mans). A chaque fois, il en a en moyenne 1 500 sur son stand de 10m à 3€ pièce, 10€ les 4. Mais, ponctuellement, cet ancien prof passionné de littérature a besoin de refaire son stock. Pour ça, il a trouvé une méthode originale et imparable : ouvrir des boutiques éphémères et inciter les Tourangeaux à venir lui vendre les livres qu’ils ne veulent pas garder.

La dernière fois que le jeune homme avait mené une telle opération c’était en janvier 2016, à deux pas de la Place Plumereau après une première expérience Rue du Commerce en 2015. Cette fois-ci, il s’installe à deux pas des Halles et de la Place du Monstre au 11 Rue des Trois Ecritoires.

Du lundi au vendredi, de 9h à 13h30 et de 14h30 à 17h30, Corentin Halley attend donc les clients chargés de bouquins dans des sacs, des cabas voire même le coffre d’une voiture : « l’avantage de cet emplacement c’est que l’on peut s’arrêter juste devant quelques minutes en voiture » souligne le Bibliovore qui a un loyer d’un mois jusqu’au 30 juin dans cette ancienne boutique de lingerie sexy aux pierres et poutres apparentes.

Lors de sa dernière mission récupération, Corentin Halley avait récupéré près de 8 000 livres en 30 jours. Il pourrait bien faire exactement pareil cette fois-ci : « c’est la fin de l’année scolaire, la période des déménagements et celle où l’on fait du vide chez-soi » explique-t-il.

Les modalités pour se faire racheter ses livres sont simples : ils doivent obligatoirement avoir un code barre (exit donc les livres anciens) et être en excellent état (pas de texte surligné ou de pages cornées par exemple). Avant, l’entrepreneur payait les ouvrages selon leur côté à l’Argus mais il a changé d’avis en voyant que les prix étaient souvent dévalués (quelques centimes le livre à peine). Désormais, il pèse donc la marchandise et paie 1€ du kilo (avec des livres, ça peut aller vite, une jeune femme est ainsi repartie avec 8€ en cinq minutes ce jeudi après-midi). Plus rentable que la brocante où il est souvent difficile de vendre.

« Beaucoup de personnes viennent me donner leurs livres pour qu’ils retournent dans le circuit et c’est agréable de voir que les gens lisent encore beaucoup, sur papier » s’enthousiasme le bouquiniste qui propose aussi de reprendre les livres en moins bon état pour les donner à des associations. A noter que dès le mois d’août, vous pourrez aussi venir vendre vos livres directement chez le Bibliovore chaque jeudi de 10h à 19h au 35 Rue Descartes, à Luynes.

Olivier COLLET