Tours

Une ville plus sûre et plus écologique émerge au Startup Week-end de Tours

Une vingtaine de projets ont été testés sur deux jours.

Trouver une idée pour rendre la vie en ville plus simple, constituer une équipe qui croit en ce projet, faire des études de marché, sonder l'intérêt d'utilisateurs potentiels, créer une application mobile ou un site Internet, envisager un business modèle et un chiffre d'affaire prévisionnel, parier sur des hypothèses de développement et convaincre un jury que, oui, ce projet est novateur et a de l'avenir : voilà ce qu'ont fait plus de 80 personnes ce week-end dans l'ex imprimerie Mame de Tours, rebaptisée Cité de la Création et du Numérique.

Comme tous les 6 mois, Mame accueillait le Startup Week-end. L'objectif est donc de créer une entreprise en deux jours avec l'ambition de voir ce projet se réaliser grâce à l'accompagnement offert aux vainqueurs (plusieurs grandes entreprises sont partenaires et Clay Dumas, franco-américain qui a dirigé la stratégie digitale de Barack Obama aux USA faisait partie de l'aventure exceptionnellement). Ce coup-ci, il y avait un thème préalable : la ville facile (ou Smart City, en anglais), un thème également proposé à Orléans qui organisait son Startup Week-end en même temps, l'occasion de créer quelques passerelles entre les deux villes ligériennes.

Vendredi soir, 28 projets ont été proposés à l'ouverture de l'événement, et une vingtaine ont été retenus pour plancher en équipe jusqu'à ce dimanche afin d'envisager une création d'entreprise en bonne et due forme. Il y a des idées toutes simples inspirées de choses qui existent déjà comme une application baptisée Super Famille pour savoir quoi faire et où aller sereinement avec ses enfants "car les guides actuels comme le Petit Futé ne précisent pas par exemple si les restaurants sont équipés" explique l'équipe qui prévoit notamment de dire quelle est la meilleure entrée d'un parc avec une poussette. Parmi les solutions proposées pour nous faciliter le quotidien, citons aussi Laz'Event, une appli pour fêtards feignants qui veulent organiser des soirées sans s'occuper de la logistique.

La clé du succès d'une entreprise, c'est son modèle pour développer des revenus, recruter et progresser. Dans un concours destiné à faciliter la vie en ville, forcément, beaucoup de modèles économiques parient sur le fait que les collectivités locales mettront la main à la poche pour proposer de nouveaux services à leurs habitants comme Democracy, application qui permettrait plus de consultation entre les citoyens et leur ville, la mairie pouvant par exemple organiser des sondages sur des projets pour impliquer un maximum de monde ou diffuser en ligne des réunions publiques (pour que plus de jeunes s'investissent dans une vie locale qu'ils ont tendance à bouder aujourd'hui). L'écologie a aussi été au centre de ce Startup Week-end tourangeau avec des solutions comme des ruches connectées ou des plantes qui créent de l'électricité.

Au final, 3 projets ont été désignés lauréats (+ un coup de coeur) : en tête, Vélo Suzette, nouveau système de vélos partagés fonctionnant avec un cadenas connecté. Autre idée intéressante sur le papier : Safe City, application pour se sentir plus en sécurité en ville (notamment pour les femmes qui craignent le harcèlement de rue ou les personnes rentrant seules de soirée). L'idée est de proposer aux piétons de faire un trajet ensemble mais aussi de développer un objet connecté capable de déclencher une alarme ou d'alerter les secours d'une simple pression. L'appli proposerait aussi aux utilisateurs de signaler les zones où ils ont été importunés... avec le risque de stigmatiser certains secteurs.

Troisième prix remis par le jury représentant par exemple banques et entreprises : Mon Petit Marché, une application qui veut remettre les commerces de proximité au centre de la vie des citadins en leur proposant une livraison à vélo de la part des boutiques où ils n'ont pas le temps d'aller ou difficiles d'accès en voiture à cause du manque de place de parking. Coût de livraison (le lendemain du jour de commande) : 5€ pour un panier moyen à 50€. Pourquoi pas. A noter qu'une solution pour un meilleur partage de places de parking, Vioup, a aussi reçu un coup de coeur. Avis aux cerveaux en soif de fusion et de création : prochain Startup Week-end de Tours en novembre, toujours sous la direction de l'association Palo Altours.

Olivier COLLET