Tours

PRESIDENTIELLE : Le 2ème tour en direct d'Indre-et-Loire

Participation, résultats, réactions... On vous dit tout au fil de la journée.

Et voilà, on y retourne ! Deux semaines après le 1er tour de la présidentielle, place au second tour pour départager Emmanuel Macron de Marine Le Pen. En Indre-et-Loire, plus de 400 000 électeurs sont appelés aux urnes dans 550 bureaux de vote. Parmi les interrogations, outre le résultat, il y aura le niveau de la participation.

Tout au long de la journée, Info-Tours.fr vous tiendra au courant en direct des évolutions du scrutin avec les taux de participation à 12h et 17h, les premiers résultats dès 20h et les réactions des élus et politiques locaux dans le courant de la soirée.

-----------------

23h50 : En attendant notre analyse des résultats et des enjeux suite à ce second tour de la présidentielle, voici la réaction du conseiller régional Front National Daniel Fraczack, candidat aux législatives sur le nord-ouest du département (il était réuni à Druye avec plus de 50 militants) : "On attendait le seuil psychologique de 40%. Maintenant on a atteint le seuil des 11 millions d'électeurs. Ce seuil important des souverainistes est la première force d'opposition, une force qui cause. Ceux qui ont appelé à voter Macron se sont discrédités. Nous allons appeler les souverainistes à se rassembler pour être forts aux législatives."

Sur la fin de campagne de Marine Le Pen qui a perdu des voix par rapport aux sondages... "Je ne pense pas qu'on perd 5 points suite au débat, ça me parait énorme. Il va falloir analyser tout cela... C'est un ensemble, l'ensemble de la campagne, les reports de voix, la teneur de la campagne avec la tentative ignoble de rediabolisation du Front. Le mouvement d'Emmanuel Macron a hatisé les haines. C'est un président mal élu qui n'aura pas une majorité solide, elle sera faite de bric et de broc avec une grosse perte de crédibilité. Les déçus du Macronisme seront vite dans la rue. Nous allons maintenant appeler au rassemblement d'une forte opposition pour éviter que Macron ne mette en place sa politique de casse sociale, d'immigration massive, de soumission à l'Union Européenne... De ce mondialisme qui a fait tant de mal et a mis la France à ce niveau là. Il est dans la continuité des politiques menées depuis 30 ans. Les Français ont été abusés par le système politico-médiatique. Ils vont s'en appercevoir, mais trop tard. Il nous reste à faire barrage aux méfaits de Macron à la tête de l'Etat."

Pour les résultats des grandes villes, cliquez ici.

23h27 : Sophie Auconie pour l'UDI37 : "Les Français ont voulu signifier leur volonté d'un changement profond tant dans les réformes à mener que dans la manière d'envisager l'engagement politique. Ainsi, jamais les élections législatives n'auront eu une telle importance le mois prochain pour la constitution d'une majorité d'alternance."

23h25 : Réaction du député PS du Chinonais Laurent Baumel, frondeur sous le quinquennat Hollande : "Ouf...la France s'évite le FN pour 5 ans de plus. S'ouvre maintenant l'autre débat: quelles orientations pr la pol éco et sociale du pays ?"

23h22 : Réaction de Geoffroy De Vries, militant LR, candidat (dissident de son parti) aux législatives sur le Chinonais... "Les Français comme les Tourangeaux ont choisi le renouvellement, une autre politique, une autre méthode. Demain (aux législatives, ndlr), vous serez appelés à désigner celles et ceux qui, à l’Assemblée nationale, devront accompagner, proposer et, au nom de vos intérêts, s’opposer au pouvoir en place."

23h19 : Tous les résultats départementaux sont tombés et les réactions continuent, voici celle de la Macroniste tourangelle Françoise Amiot : "Je me réjouis de la victoire d'Emmanuel Macron qui va engendrer, au-delà des clivages droite-gauche désormais dépassés, une véritable recomposition de notre vie politique, avec une réelle volonté d'ouverture à la société civile, dans la recherche de l'excellence que, seul, le rassemblement des compétences permet ! Nous allons donc nous inscrire, tous ensemble, à partir de demain, dans une société de progrès, qui devra répondre à cet espoir de renouveau et d'efficacité qu'incarne ce soir notre jeune Président de la République française, tout juste élu !"

22h36 : réaction de Claude Bourdin, soutien de Jean-Luc Mélenchon et candidat aux législaatives à Tours sous la bannière de la France Insoumise. "Le résultat a montré que les idées du FN et de l’entreprise familiale Le Pen sont rejetées fortement par les Français. Macron ce n’est pas un vote d’adhésion mais une électioon par défaut. Les législatives s’annoncent dans quelques semaines et il faudra repousser son modèle ultra libéral et donner une espérance au peuple. On doit répondre concrètement à cette urgence. La France Insoumise propose dès maintenant son programme l’avenir en commun. On lancera notre campagne le 11 mai à 20h au Sanitas. On est dès maintenant dans ces élections, il n’y aura pas d’état de grâce. Son score du premier tour est faible avec 24%, ce ne sont pas que des votes d’adhésion. Et là on savait que c’était gagné d’avance. Marine Le Pen a fait une mauvaise campagne mais Emmanuel Macron lui a manqué de fond, ça explique que les Français n’adhèrent pas fortement. Il y a donc beaucoup de possibilités pour les législatives. Il faut une pluralité à l’Assemblée, que toutes les idées soient rassemblées. Il y aura peut-être des alliances, le PS change sa pratique programmaique pour être plus compataible avec Emmanuel Macron, LR fait pareil avec des personnes comme Bruno Le Maire. Il y a des passerelles. Nous en face on sera une vraie opposition, une vraie alternative."

22h27 : 70,08% pour Macron à Amboise.

22h18 : Info coulisses, à la préfecture une dizaine de personnes sont derrière les téléphones pour recevoir les résultats en provenance des 270 communes d'Indre-et-Loire et remplir les chiffres dans les tableaux.

22h15 : vous pouvez suivre les résultats dans les grandes communes directement depuis notre page d'accueil.

A Montlouis-sur-Loire, 76,74% de participation, 71,61% pour Emmanuel Macron. 9,59% de bulletins blancs.

22h14 : Réaction du maire de Tours Serge Babary (Les Républicains)... "C’est une victoire nette et indiscutable d’Emmanuel Macron qu’il faut saluer. Il faudra composer avec lui pour le bien général. Attendons les ouvertures qu’il ne manquera pas de faire pour rassembler. Notons le score réduit du Front National à Tours. C’est satisfaisant. Maintenant pour la politique générale ça va être difficile. Il faut certainement de l’unité. un changement de logiciel politique est à intégrer. les partis historiques ont disparu entre les deux tours, c’est une nouvelle donne à prendre en compte mais ce sera compliqué car il est prisonnier du poids de ses amis socialistes. A voir comment il va s’en libérer. Dans les prochains jours il va devoir être précis sur l’ouverture qu’il va faire. A voir ensuite comment nous ferons campagne : pour une opposition frontale ou avec de l’ouverture."

22h10 : réaction du conseiller régional et élu à Tours Pierre Commandeur, soutien d'Emmanuel Macron : "Je me disais qu’en 2007 quand je me suis engagé avec François Bayrou c’était pour dépasser le clivage gauche-droite. Dix ans après Emmanuel Macron l’a fait, avec Bayrou d’ailleurs. Je suis content d’avoir un président qui sort de ces clivages. C’est le premier pas d’un long chemin. Ce n’est que la présidentelle, il faut une majorité à l’Assemblée Nationale, convaincre les Français que son projet est le bon. Emmanuel Macron a dit qu’il comprenait les problèmes de la France et des Français. Qu’on ait voté pour lui ou non on sait que la situatio n’est pas facile. Au delà d’être content d’avoir un président jeune et rassembleur on sait que ça va ête diffiicile. Ca oblige à garder une certaine retenue. Si on n’a pas de majorité, il faudra construire des majorités de projets. Ca peut se construire avec En Marche, le Lodem, des partis de centre-gauche. Il faudra faire des réformes pour un dynaimse économqiue et des réformes sociales."

21h57 : réaction du député PS de Tours Jean-Patrick Gille... "Drôle de soirée. On N4a pas l’impression de vivre une soirée présidentielle ce qui s’explique aussi par le vote. C’est une victoire claire, et l’élection d’un président ni de droite ni de gauche, qui est le fruit - et il a raison de le dire ainsi - d’un choix de raison, d’un choix de la République. Mais si on reprend le film des derniers mois on a réussi à éliminer Le Pen et Fillon. On a eu des votes d’élimination, des votes utiles plus de conviction. Autre satisfaction : on a sauvé l’Europe du pire. Maintenant les législatives vont définir l’orientation politique du pays. D’ailleurs dans sa déclaration, Emmanuel Macron n’a pas donné d’orientation hormis sur la moralisation. J’ai noté qu’il n’a même pas demandé à ce qu’on lui donne une majorité. D’emblée il s’est mis dans une certaine solennité. On va aller plutôt vers des majorités d’idées maintenant. Ca ne correspondant pas avec notre parlement d’affrontement habituel. Un sondage dit qu’une majorité de Français ne veut pas qu’il ait une majorité à l’Assemblée. Moi si je suis élu député je ne serai pas un opposant par principe. Il n’y a pas d’adhésion au programme mais une validation de sa démarche. Par ailleurs, n’oublions pas les 11 millions de voix du FN."

21h56 : Quelques manifestants se sont réunis au centre de Tours, opposés à la fois à Le Pen et à Macron.

21h55 : 68,74% pour Macron à Azay-le-Rideau.

21h42 : Dans une ville où la ministre de la santé de François Hollande Maisol Touraine, Montbazon, Emmanuel Macron fait 74,74%.

21h34 : Un point départemental avec 2/3 des bulletins dépouillés en Touraine... 64,7% pour Macron, 35,3 pour Le Pen, 9,23% de bulletins blancs, 21,47% d'abstention. Macron totalise 108 000 voix, 59 000 pour Le Pen;

21h30 : Quelques résultats au travers de la Touraine... Presque 60% pour Macron à Chenonceaux, 61,26% à Druye, 63,88% à St Ge,ouph, 64,23% à Berthenay avec 11% de bulletins blancs.

21h21 : au QG du FN à Druye (le parti a loué la salle d'un bar), impossible pour notre reporter Claire Vinson de rencontrer les militants, de faire des photos ou d'échanger. Le parti de Marine Le Pen se réunit dans un bar de la commune où la candidate fait 38,74% ce dimanche. Une conférence de presse a été organisée. Véronique Péan, patronne des frontistes tourangeaux, se dit déçue de ne pas atteindre les 40% au niveau national mais se félicite de dépasser symboliquement et pour la première fois les 10 millions de voix. Elle souhaite "bonne chance" à Emmanuel Macron.

21h06 : Alors qu'Emmanuel Macron s'exprime, la moitié des bulletins tourangeaux ont été dépouillés. 9,36% de bulletins blancs, c'est vraiment beaucoup. 21% d'abstention, c'est beaucoup aussi. Emmanuel Macron poursuit lui l'augmentation de son avance avec 62,86% des voix (65,8% au niveau national), 37,14% pour Marine Le Pen. En nombre de voix, ça représente 73 999 voix pour Macron,  43 727 pour Le Pen.

20h59 : A Beaumont-en-Véron, commune du centre de déradicalisation qui a fait polémique (notamment avec la mobilisation importante du FN), Marine Le Pen est battue avec 29,75% des voix contre 70,25% pour le nouveau président Macron.

20h58 : A Maillé, Marine Le Pen était en tête au premier tour mais cette fois Emmanuel Macron est largement devant avec 60,12% des suffrages.

20h56 : Nouvelle commune où Marine Le Pen est majoritaire : Hommes, avec 211 voix contre 205 pour Emmanuel Macron soit 50,73%.

20h55 : Réaction du socialiste Mohamed Moulay, vice-président du Conseil Régional et élu à Joué-lès-Tours : "je suis soulagé car la République a gagné ce soirmais le triomphalisme ne doit pas régner. Nous avons fait notre devoir de citoyens républicains en utilisant le bulletin de vote pour battre Marine Le Pen et rejeter l'idéologie de l'extrême droite. L'abstention est très forte. Le résultat ce soir n'est pas celui d'une présidentielle mais d'un référendum contre la candidate du FN. L'avenir demande plus qu'un refus ou un barrage car rien n'est encore gagné.L'extrême droite battue ce soir demeure une force de nuisance. La déception est immense chez nos concitoyens français. Il faut redoubler, tripler d'efforts pour répondre aux inquiétudes que l'extrême droite exploite. Il faut que la gauche se rassemble (...) c'est la condition de la réussite pour mettre en mouvement une force politique d'une véritable transformation sociale et redonner l'espoir d'une France de l'avenir, une France solidaire, une France de la justice."

20h43 : réaction du président du Conseil Départemental d'Indre-et-Loire, l'élu Les Républicains Jean-Gérard Paumier : "C’est une victoire nette avec 65% des voix, sans appel. C’est une nette victoire et une étrange victoire pour quatre raisons : c’est la victoire d’un candidat inconnu il y a deux ans et n’a exercé aucun mandat électif. Deuxièmement : c’est la victoire d’un candidat audacieux qui a su occuper l’espace central, laissé vacant à l’issue des deux primaires par le ton de la campagne des deux candidats François Fillon et Benoit Hamon. Troisièmement : c’est la victoire d’un président élu nettement par une France divisée qui est un vote en partie d’adhésion mais aussi de résignation et de raison par rappoirt au Front National. Le débat a pesé de plusieurs points dans le résultat final. Et pour demain, c’est pour moi la victoire d’un président qui sera attendu sans délai sur l’emploi, la sécurité et la relance d’une dynamique européenne plus proche de la vie quotidienne des gens. Maintenant la campagne législative est lancée, il va chercher à avoir une majorité mais le résultat est composite, LR et l’UDI présentent 5 candidatures d’union auxquelles j’apporte mon soutien. Je ferai campagne avec eux."

Il rejoint le député Philippe Briand à St-Cyr-sur-Loire pour analyser ces résultats.

20h31 : désormais 32% des communes ont dépouillé. Emmanuel Macron augmente son avance avec 59,86% des voix, 40,14% pour Marine Le Pen. Beaucoup de bulletins blancs : 9,39%, 19,58% d'abstention ce qui est moins que la moyenne nationale; Au niveau national, Emmanuel Macron est donné en tête avec 65,5%.

20h24 : Emmanuel Macron est devant à Chédigny avec 61%, 68% à Montrésor et 70% à Saint-Règle.

20h10 : Marine Le Pen est majoritaire à Marigny-Marmande, Continvoir et Rillé.

20h00 : Voici les premiers résultats très partiels en Touraine : 57,46% pour Macron, 42,54% pour Marine Le Pen avec un nombre très important de bulletins blancs : 8,67%.

19h57 : Vu à la mairie de Tours où l'on dépouille : un bulletin pour François Fillon malgré son élimination dès le premier tour et un autre avec un petit mot pour Mr Macron : "Emmanuel tu as de beaux yeux mais je ne pense pas voter pour toi. Lol. JP". Evidemment, comme le vote pour Fillon, il a été déclaré nul.

19h56 : Le dépouillement a bien commencé en Indre-et-Loire avec déjà plusieurs dizaines de communes où toutes les opérations sont terminées une heure après la fermeture des bureaux. A Tours, on a commencé à dépouiller vers 19h30. En préfecture, on a vu passer le représentant départemental du mouvement En Marche d'Emmanuel Macron, Philippe Chalumeau, avec un grand sourire. En revanche la présidente de l'UDI37 Sophie Auconie qui ne s'était pas inscrite n'a pas pu venir suivre les résultats.

17h25 : La mairie de Tours vient de nous fournir une estimation de la participation à 17h : 59%. C'est 11 points de moins que la moyenne départementale, 6 points de moins que la moyenne nationale. Au 1er tour sur la ville, la participation avait dépassé les 75%. Elle était, là aussi, inférieur à la moyenne départementale de 81%.

17h09 : Au niveau national, la participation est de 65,3%, là aussi c'est moins qu'au 1er tour à la même heure et la différence est bien plus notable qu'à midi (69,42% le 23 avril). La région Centre-Val de Loire est un peu au-dessus de cette moyenne et l'Indre-et-Loire bien plus mobilisée avec pour rappel déjà plus de 70% d'électeurs passés par l'isoloir.

17h05 : Lors des 3 dernières présidentielles (2002, 2007 et 2012), en Indre-et-Loire, jamais la participation n'a été plus faible au second tour qu'au premier même si l'cart a été très faible lors des deux derniers scrutins.

2002 : Participation au 1er tour, 73,91%, 81,28% au second.
2007 : Participation au 1er tour, 85,64%, 86,18% au second.
2012 : Participation au 1er tour, 82,72%, 82,92% au second.

17h00 : La participation est maintenant clairement en baisse par rapport au 1er tour d'il y a deux semaines. En Indre-et-Loire, 70,34% des électeurs sont passés au bureau de vote aujourd'hui à 17h, contre 72,43% au 1er tour. Les Tourangeaux sont les votants les plus mobilisés de la région Centre-Val de Loire (moyenne de 66,02%). Au 1er tour, le chiffre de la participation définitif en Touraine était de 81,44%. On connaître celui du second tour dans la soirée.

13h55 : Deux candidats, deux soirées électorales ce soir en Indre-et-Loire. Les partisans d'Emmanuel Macron (En Marche) ont prévu de se retrouver dans un bar-restaurant de la Place Plumereau. Pour le Front National de Marine Le Pen, ce sera dans l'agglo mais à Druye, dans un café, qu'élus et militants se réuniront. L'établissement a loué une salle.

Les autres partis, éliminés dès le 1er tour, devraient eux aussi suivre avec attention la soirée. Certains se rassembleront dans les permanences pour analyser les résultats tourangeaux au fil de la soirée, en vue des élections législatives du mois prochain. D'autres ont également prévu de se rendre en préfecture.

12h06 : Pour l'instant, en Centre-Val de Loire, c'est dans le Cher qu'on a le plus voté avec 30,4% de participation, l'Indre-et-Loire est juste 2ème avec ses 30,12%. Dans le Loiret, seuls 24,58% des électeurs se sont déjà déplacés. Au niveau national, les Tourangeaux sont aussi plus mobilisés que la moyenne, celle-ci étant de 28,23%, très similaire au 1er tour (28,54%).

A la fin de la journée le 23 avril, 81,44% des électeurs tourangeaux avaient glissé leur bulletin dans l'urne, le meilleur effort de civisme de la région.

12h01 : Le premier chiffre de la participation en Indre-et-Loire à la mi-journée : 30,12%. C'est mieux qu'à la même heure au 1er tour où il était de 29;36%, mais c'est moins bien qu'en 2012 où c'était 33,84%.

A noter que Bison Futé avait prévu une forte participation le matin, les votants partant ensuite en week-end prolongé vu que ce lundi 8 mai est férié.

11h57 : Un rappel toujours utile, les bureaux de vote sont tous ouverts jusqu'à 19h dans le département.