Tours

A Tours, Beargrass fait fleurir le rock dans les bars

L’association organise des concerts depuis un an et elle s’est vite fait un nom.

« Beargrass ça veut dire l’herbe d’ours, ce sont les petites fleurs vertes qui accompagnent un bouquet. Dans le jargon des fleuristes, on dit que ça rend un bouquet plus harmonieux, plus joli. Nous, on accompagne le bouquet de groupes de rock tourangeaux et de la région, d’où notre nom » : c’est par cette métaphore printanière que Jérôme et Nicolas définissent leur association. Beargrass (sur Facebook ici) est née il y a un peu plus d’un an. Aujourd’hui, ils sont 5 à la faire vivre bénévolement, « et on fait des dons à notre propre asso. » Leur mission : organiser des concerts rock, faire fructifier le vivier de groupes du Val de Loire… et se faire plaisir, avant tout.

A 25 et 26 ans, issus d’un DUT carrière sociale à l’IUT de Tours, Nicolas et Jérôme sont des enfants de la culture, des musiciens aussi, naturellement. Mais au-delà du jeu en groupe, ils ont ressenti le besoin d’organiser leurs propres soirées : « on voulait essayer de fédérer un public autour de la musique amplifiée et rock. On a senti une demande du public, mais surtout des groupes : à Tours il y a des choses qui se font autour de l’électro, du jazz, du métal… Mais pas vraiment du rock. »

Voilà donc le quintet lancé : « notre idée, c’est d’accompagner les artistes dans leur communication, dans la recherche de partenaires tout en donnant notre patte aux événements. On veut soutenir des groupes qu’on aime bien mais qui sont aussi en voie de professionnalisation, qui ont déjà un petit bagage et des choses à dire. » Via des partenariats avec Les 3 Orfèvres, le Puzzle Bar, le Hurrican’s ou le Gros Bar, ils programment de plus en plus de soirées au fil des mois… « On est constamment en veille musicale, on reçoit pas mal de mails. Ce qu’on cherche, c’est à monter des plateaux de qualité. » Avec un objectif : toujours payer les artistes.

Pour la saison prochaine, il faut s’attendre à deux soirées par mois dont des acoustiques au Gros Bar et pourquoi pas un festival en 2018, potentiellement inspiré du concept des Ilots Électroniques (dimanches électro en plein air qui cartonnent depuis 3 ans, il y a d’ailleurs une nouvelle édition ce 7 mai), mais en mode rock. Un projet vidéo est aussi en réflexion.

Bref, ça fusionne dans les esprits de Beargrass… Mais pour l’instant, toute leur énergie se concentre sur les deux concerts de la fin de saison qui approchent : ce sera ce jeudi 11 mai et ce vendredi 12 mai. Première date au Puzzle avec The Mirrors, « groupe d’Angers en tournée européenne. 3 jours avant ils seront à Londres et ils viennent à Tours » (entrée 3€ avec Nash en première partie, le nouveau groupe de Jérôme, les infos en cliquant ici). Puis dans un deuxième temps, Salle Ockeghem (une première pour l’asso) : Max Bird et son encylo spectacle (autre registre, donc), « c’est le frère d’un pote. Un Tourangeau qui a grandi à Langeais, qui affiche complet partout mais qui n’a jamais joué à Tours. » Pour en savoir plus, ça se passe en cliquant sur ce lien ou en regardant la vidéo ci-dessous (460 000 vues, tout de même !)...

Olivier COLLET