Tours

EN DIRECT : Le 1er tour de la présidentielle vu d'Indre-et-Loire

Ambiance, résultats, réactions... Le point complet sur le scrutin.

Ca y est : le grand jour est arrivé. Après une campagne interminable et pleine de rebondissements, il faut voter. Choisir quels seront les deux candidats qualifiés pour le second tour, les deux qui auront vraiment une chance de s'installer à l'Elysée et ainsi succéder à François Hollande à la présidence de la République française.

Avec un peu plus de 400 000 électeurs inscrits, l'Indre-et-Loire représente environ 1% du corps électoral français. Souvent dans le département, les chiffres sont assez proches de la moyenne nationale. Qu'en sera-t-il ce dimanche 23 avril ? Info-Tours.fr se mobilise pour vous faire vivre cet événement au fil de la journée avec un direct mis à jour au fur et à mesure. Dès 20h, vous pourrez découvrir les résultats et les réactions des politiques locaux.

----------

Retrouvez les résultats de Tours en cliquant ici.

Dans la journée de lundi, nous reviendrons en détails sur l'après 1er tour, l'analyse des résultats, les consignes de vote, les photos du dépouillement...

---------

23h45 :  Deux réactions des soutiens de Jean-Luc Mélenchon en Touraine. Eric Dejenne ; « Je suis un peu déçu. On a quand même, là où l’on était présent à La Riche, Amboise... fait de bons scores. On arrive à devancer Fillon et parfois Le Pen. Les résultats nationaux ne m’enchantent guère, entre le banquier et le fascisme. Je ferai partie des gens qui s’abstiendront de choisir. J’irai voter avec un bulletin Mélenchon. On a vécu une campagne formidable. On va continuer le combat jusqu’au bout. » Et Claude Bourdon : « il faut se réjouir d’une participation pas si mauvaise que ça. On progresse fortement, les idées de la France Insoumise ont progressé de 8,5 points en 5 ans. Au second tour, on a un candidat raciste et xénophobe face à un candidat qui va faire du Hollande en pire par ordonnance, de l’anti social... Marine Le Pen comme Emmanuel Macron n’ont rien de concret pour l’écologie ou remettre en cause les institutions. Nous sommes deuxièmes à Tours, et donc on est bien placés pour les législatives. Dès demain on va travailler au rassemblement le plus large possible à gauche. »

23h25 : Un nouveau point sur les résultats départementaux avec 150 000 bulletins dépouillés, moyenne de participation à 82,58%.

Nicolas Dupont-Aignan : 5,84%
Marine Le Pen : 21,64%
Emmanuel Macron : 23,04%
Benoit Hamon : 6%
Nathalie Arthaud : 0,8%
Philippe Poutou : 1,27%
Jacques Cheminade : 0,2%
Jean Lassalle : 0,92%
Jean-Luc Mélenchon : 18,15%
François Asselineau : 0,77%
François Fillon : 21,35%

23h00 : Le maire de Tours Serge Babary réagit alors que les résultats de sa ville ne sont pas encore tous connus... "L’ampleur des changements politiques doivent être pris en considération. Saluons les deux candidats qui émergent avec leurs particularités dont Emmanuel Macron en tête et en bonne position même si finalement il ne représente que 23%. Marine Le Pen fait un score important, sans doute moins fort qu’annoncé au départ. Mais finalement cela était annoncé par les sondages donc tout cela n’est pas une surprise. Ensuite il faut noter la disparition des deux partis structurant la Vème République, c’est une première, un moment historique. on voit l’émergence de forces contestataires : Mélenchon et Le Pen c’est presque 50%. Le candidat Macron doit maintenant se positionner précisément sur ses projets, on attend de lui de voir s’il fera une ouverture vers la droite et le centre ou vers sa gauche. Il faut attendre avant de se déterminer. Pour l’instant il y a beaucoup de choses qui méritent d’être précisées, ça posera un questionnement s’il va vers Mélenchon. On est pas obligé de tous se déterminer ce soir sur notre vote. Je souhaite avoir tous les éléments en main pour me mettre en route là-dessus. A Tours, sur les résultats partiels, on voit un caractère modéré de la situation politique avec Emmanuel Macron au-dessus de la moyenne nationale, Fillon et Mélenchon au coude à coude et Le Pen fait moitié moins qu’au niveau national. A Tours, la gauche ce n’est plus le PS mais les amis de Mr Mélenchon."

22h55 : Réaction de Jérôme Tebaldi, responsable LR à Tours : "Clairement déçu. Ca se joue à peu. On va réfléchir demain ce qu’on va faire mais je me positionne dès ce soir pour faire barrage à Le Pen. Je voterai donc Emmanuel Macron. C’est une campagne compliquée. Il a dû se battre contre des attaques, n’a pas fait beaucoup de politique et c’est ce qui lui a manqué. Jusqu’au dernier moment on y croyait quand même."

22h40 : D'autres réactions encore dont celle d'Emmanuel Denis, encarté chez EELV mais qui a voté Jean-Luc Mélenchon alors que son parti votait Hamon : "il y a une force importante qui promeut des idées constructives mais c'est forcément un énorme gâchis vu qu'aucun de ces candidats n'est au second tour. Pour le second tour, je ne voterai pas Le Pen. On se prépare à la continuité des 5 dernières années, mais en pire. Mais Macron, je pense que c'est quand même mieux que Le Pen. Je voterai donc Emmanuel Macron"

Dominique Lemoine, conseiller départemental UDE : "je suis très déçu par les résultats de Benoit Hamon. Pour le second tour, la responsabilité est immense et personnellement je voterai et j'appelle les électeurs à voter pour Emmanuel Macron."

22h30 : De nouvelles réactions... Christophe Dupin (EELV) : "déçu que la gauche écologiste, sociale et progressiste n'ait pas de représentant au second tour. Le point positif est qu'il y a un grand courant politique en gestation dans notre pays si on additionne les scores de Mélenchon et Hamon/Jadot. Il faut souhaiter qu'elle se transforme le plus rapidement possible en majorité politique. Enfin, plutôt satisfait que la candidate d'extrême droite ne finisse pas en tête et que les Français aient tenu compte du comportement immoral du candidat de la droite conservatrice."

Réactions aussi de Marc Angenault, maire de Loches, soutien de François Fillon : "Localament c’est plutôt pas mal car François Fillon est en tête à Loches. Ca conforte l’équipe, et moi même pour les législatives. Au niveau national, vu le peu de débat, les affaires, le feuilleton médiatique... Il n’a pas réussi à passer la barre, il n’a pas été entendu. Mais les 40% de votes contestataires pour Mélenchon et Le Pen montrent que le pays va mal démocratiquement. Alors est-ce que Macron saura maintenant répondre aux attentes des Français ? Je voterai pour lui car c’est le plus proche de mes valeurs. Il sera obligé de prendre en compte qui votera pour lui, amende un peu son programme. Soit on se retrouve avec une cohabitation à l’allemande ou alors à la française avec chacun dans son coin. Dans tous les cas ça va être compliqué. Aujourd’hui, ce malaise des 40% est un vrai malaise. Il faut trouver des solutions."

22h24 : De nouveaux résultats pour le département avec Marine Le Pen en tête avec 23,63%, Emmanuel Macron passe cette fois devant François Fillon avec 21,72%, 21,26% pour l'ancien premier ministre. 17,8% pour Jean-Luc Mélenchon, 5,99% pour Nicolas Dupont-Aignan qui devance toujours Benoit Hamon (5,65%). Lin derrière, 1,3% pour Philippe Poutou, 0,92% pour Jean Lassalle, 0,87% pour Nathalie Arthaud, 0,73% pour François Asselineau et 0,2% pour Jacques Cheminade.

21h54 : Voici une batterie de résultats : à Loches, 25,9% pour François Fillon, Emmanuel Macron est à 23,99, Marine Le Pen à 18,16%, 16,52% pour Jean-Luc Mélenchon, 6,44% pour Benoit Hamon et 4,89% pour Nicolas Dupont-Aignan. Hiérarchie différente à Langeais, 24,79% pour Marine Le Pen,, 23% pour Emmanuel Macron, 19,91% pour Jean-Luc Mélenchon qui devance François Fillon à 17,45%. Nicolas Dupont-Aignan devance légèrement Benoit Hamon.

A Chédigny, commune du président des maires d’Indre-et-Loire Pierre Louault, Emmanuel Macron est bien devant à 25,37%, 21,79% pour Marine Le Pen, 19,7% pour François Fillon, 18,21% pour Jean-Luc Mélenchon. Au niveau départemental, sur 55 000 bulletins dépouillés, Marine Le Pen reste devant avec 24,78%, 21,48% pour François Fillon à peine devant Emmanuel Macron (21,21%), 17,4% pour Jean-Luc Mélenchon. Nicolas Dupont-Aignan reste devant Benoit Hamon (6,15% contre 5,52%).

21h45 : Alix Téry-Verbe, conseillère régionale Europe Ecologie Les Verts votera blanc au second tour : "construire un barrage  pour construire une centrale nucléaire derrière ? Je ne veux ni de l'un ni de l'autre, je ne participerai à la construction d'aucun des deux." Une position qu'elle précise comme personnelle.

21h35 : Pour En Marche, Françoise Amiot, ancienne de chez LR, possible candidate aux législatives sur le nord ouest de la Touraine, réagit : "Emmanuel Macron a su dès le premier tour démontrait qu'il suscitait une adhésion réelle des Français. autour de son projet de rénovation de notre vie politique. Aussi, si nous voulons que la France soit bien une vraie chance pour tous rassemblons-nous encore plus nombreux pour que sa victoire soit nette, franche et sans équivoque. lui assurant la légitimité qui permettra les réformes indispensables au redressement de notre pays. Je suis sincèrement heureuse que les Français se soient rassemblés pour un projet d'avenir progressiste et positif et je suis fière d'avoir participé à cette première victoire d'Emmanuel Macron."

21h30 : Réaction de Franck Gagnaire, 1er secrétaire fédéral adjoint au PS : "Evidemment une déception. Je ne m’attendais pas à ce que le candidat qui sorte de la primaire fasse ce score là. Ca a été peut-être le premier échec de cette campagne : le message n’a sans doute pas été porté assez fort. La dispersion à gauche entre Mélenchon, Hamon et un peu Macron fait qu’il n’y a pas de candidat de gauche en tant que tel au second tour; C’est un échec. Je voterai Emmanuel Macron même si j’ai des désaccords profonds avec lui notamment sur sa vision de l’économie low cost. Mais c’est sans commune mesure avec le fossé qui nous sépare de Marine Le Pen. Mais on va continuer à porter notre message pour les législatives pour être représentés et peser. "

21h22 : Réaction de Pierre Commandeur, élu à Tours et soutien d’Emmanuel Macron : « tout reste à faire, il faut maintenant démontrer que la France est un pays républicain. Aucune élection n’est gagnée ni perdue d’avance. Il faut continuer la dynamique, poursuivre encore plus fort pendant les 15 prochains jours. Et il faudra ensuite continuer pour les législatives. »

21h05 : Le président du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire (Les Républicains) est très clair : Jean-Gérard Paumier votera Emmanuel Macron au second tour et appelle à voter pour lui également.

20h40 : De nouveaux résultats partiels pour le département avec presque 15 000 votes, 26,67% pour Marine Le Pen donc plus qu'au niveau national mais en baisse par rapport au dernier pointage. Elle est suivie par François Fillon à 22,21%, 19,62% pour Emmanuel Macron, 16,1% pour Jean -Luc Mélenchon, 6,13% pour Nicolas Dupont-Aignan, 4,97% pour Benoit Hamon, 1,28% pour Philippe Poutoiu, 1,16% pour Jean Lassalle, 0,98% pour Nathalie Arthaud, 0,67% pour François Asselineau et 0,21% pour Jacques Cheminade.

20h25 : Première réaction locale celle du socialiste Mohamed Moulay, vice-président de la région :  "Dimanche 7 mai je mettrai un bulletin pour Emmanuel Macron même s'il ne représente pas la gauche. C'est difficile mais nécessaire. En politique comme dans la vie il faut savoir choisir entre deux risques; "

20h19 : Les résultats très partiels sur le département annoncent Marine Le Pen loin devant à 27,84% (21% au niveau national), François Fillon est deuxième à 22,1% alors qu'il est annoncé éliminé au niveau national. Emmanuel Macron, qualifié pour le second tour, fait 19,1% en Indre-et-Loire. 15,96% pour Jean-Luc Mélenchon, 4,82% pour Benoit Hamon devancé pour l'instant par Nicolas Dupont-Aignan à 6,16%. 9 531 bulletins ont été dépouillés.

20h13 : Alors que Benoit Hamon s'exprime déjà, on regarde les résultats de la commune de Lublé qui vote souvent comme le pays : 95 votants et presque 89% de participation, François Fillon est premier à 29% devant Marine Le Pen à 22,5%, donc pas comme les estimations nationales qui évoquent un second tour Le Pen-Macron. A Lublé, Emmanuel Macron fait 16%, moins que Jean-Luc Mélenchon à 18%. Aucune voix pour Cheminade et Asselineau.

20h05 : Les premiers résultats départementaux sont tombés mais seulement sur 5% de l'électorat. Ils sont à lire ici. Marine Le Pen et François Fillon devancent Emmanuel Macron. Au niveau national, Macron et Le Pen sont annoncés au second tour.

19h14 : Les bureaux sont fermés et le dépouillement commence. A Chambray-lès-Tours on compte 82,8% de votants dans les 3 bureaux de la Fontaine Blanche.

17h17 : A 17h, au niveau national, on compte 69,42% de votants, donc presque comme la moyenne régionale mais moins qu'en Touraine. C'est aussi moins qu'en 2012 où il y avait 70,59% de votants au niveau national à 17h, le jour du premier tour. C'est cependant supérieur à ce que semblaient annoncer les enquêtes d'opinion. Et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle. Reste à savoir à qui cela peut profiter...

17h05 : A 17h, l'Indre-et-Loire devient le département de la région Centre-Val de Loire où l'on vote le plus en ce 1er tour de la présidentielle avec 72,43% de taux de participation. La moyenne régionale est de 69,49%. Deuxième de la région, l'Indre : 70,86%, seulement 65,97% en Eure-et-Loir, 69,37% dans le Loiret.

A noter que ce taux de participation de 72,43% pour la Touraine est supérieur à celui constaté à la même heure en 2012 (71,36%), mais c'est moins qu'en 2007 (76%). En 2002, au 1er tour et à 17h, seuls 71% des électeurs du département avaient été voter. Rappelons que les bureaux ferment à 19h partout sur le territoire, une première qui pourrait aussi favoriser une forte participation. Les premiers résultats seront à suivre sur Info-Tours.fr dès 20h.

16h03 : Globalement, à Tours, 29,77% des électeurs avaient accompli leur devoir de citoyen à la mi-journée, ce qui est donc plus que la moyenne départementale.

15h49 : A Beaujardin, pas de queue avant de voter mais un flux continu d'électeurs au Patronage Laïque. Plus de 50% de participation à 15h30. 

12h31 : Au niveau national, 28,54% des électeurs se sont rendus aux urnes à midi, c'est plus qu'en 2012 mais un peu moins qu'en Touraine. Jusqu'à 38% de participation dans le Gers et la Corrèze.

12h05 : Les premiers chiffres officiels de la participation sont tombés. En Indre-et-Loire, 29,36% des électeurs sont déjà venus glisser leur bulletin dans l'urne. C'est un chiffre supérieur à la moyenne régionale qui est de 27,74%. Le Loir-et-Cher et l'Indre font mieux pour l'instant avec respectivement 29,92% et 29,67% de participation.

Comparé aux élections régionales de 2015, dernier scrutin organisé en Touraine, cette participation est en nette hausse (16,97% de participation au 1er tour à midi, 21,35% au second). Comparé aux précédentes présidentielles, 29,36% à midi c'est un peu moins bien qu'en 2012 (30,47% à midi, 82,72% au final en fin de journée), c'est beaucoup moins bien qu'en 2007 où 35% des Tourangeaux avaient déjà voté à midi mais c'est beaucoup mieux qu'en 2002 où seuls 20% des électeurs étaient du matin.

Les prochains chiffres de la participation seront révélés à 17h.

11h11 : L'une des grandes inconnues de ce dimanche électoral c'est la participation. En général elle se situe autour des 80%, à l'exception du 21 avril 2002. Plusieurs enquêtes d'opinion annonçaient une abstention forte pour ce 23 avril. Les premiers chiffres départementaux seront connus à midi. A 11h, 3h après l'ouverture des isoloirs, on comptait déjà 21% de participation sur les 3 bureaux situés autour de la Fontaine Blanche à Chambray-lès-Tours.

11h09 : Les bureaux de vote d'Indre-et-Loire ont ouvert à 8h et ils fermeront à 19h sur l'ensemble du département, une première. Les résultats arriveront donc un peu plus tard que d'habitude. En fin de semaine, nous faisions le point en chiffres sur le scrutin avec également les résultats des dernières présidentielles au niveau départemental.