Tours

En 24h, 7 entreprises ont mis le pied sur l’accélérateur à Tours

Mame a accueilli son premier Booster Camp qui avait pour but d’accélérer le développement de plusieurs sociétés de la région.

On connait les Startup Week-ends, ces fins de semaines où la Cité de la Création et du Numérique de Tours installée à Mame voit naître des projets d’entreprises innovantes (le prochain est d’ailleurs prévu du 19 au 21 mai), voici maintenant le Booster Camp. Là encore, c’est une effusion de neurones pendant un temps limité, et ça se passe aussi dans l’accélérateur de jeunes pousses tourangeau. Mis au point par le réseau Entreprendre Val de Loire sur une idée originale vendéenne, il s’agit d’un événement destiné à donner les armes pour progresser à de jeunes entreprises, et ce pendant 24h.

« Pour cette première édition nous avons reçu une quinzaine de candidatures et sélectionné 7 entreprises potentiellement créatrices d’emplois » explique Elisabeth Herbst, salariée de cette association regroupant près de 140 chefs d’entreprises de la région Centre-Val de Loire, dont 60 en Touraine. « Ce sont des entrepreneurs qui ont entre 3 et 10 ans d’expérience et qui se posent des questions sur leur avenir : nouveau marché, nouveau produit, nouvelle échelle… Ils ont chacun à leur disposition 10 Boosters pendant 24h, majoritairement des membres du réseau, donc des dirigeants de sociétés, mais aussi des représentants de nos partenaires (Nos Quartiers ont du Talent, Palo Altours, Maison des Cadres…). L’idée c’est de passer de ‘mon modèle économique aujourd’hui’ le jeudi à 17h à ‘mon modèle économique dans 5 ans’ le vendredi à 17h. »

Répartis dans différentes salles de Mame, les dirigeants des boîtes soutenues (l’industriel loirétain Meccazoil, le Loir-et-Chérien Idealex qui travaille dans le nucléaire, et les Tourangeaux Prestalis – gestion de piscines -, l’école ESTEN, le e-commerçant Objet Domotique, Agilicom et ASC Tôlerie) ont donc déballé tout leur mode de fonctionnement afin de recevoir des avis extérieurs : « en une journée, ils se prennent l’équivalent de 200h de conseils dans la figure », ajoute Benoit Pontroue, président du réseau Entreprendre Val de Loire, « ce n’est pas toujours facile à accepter pour eux car ils sont calés sur leur vision, leur sujet. C’est un véritable exercice de se faire challenger ainsi. »

Vendredi soir, 3 lauréats (tours tourangeaux) ont été désignés : Objet Domotique, Agilicom et l’ESTEN. Pendant un an, ils continueront à être accompagnés de près au moins une fois par mois par un réseau qui était jusqu’ici surtout connu pour son aide à la création ou à la reprise d’entreprise mais pas tellement pour son soutien à la croissance. Afin de montrer sa volonté dans ce dernier domaine, un second Booster Camp est d’ores et déjà prévu pour 2018.

Olivier COLLET