Tours

Une nouvelle galerie d’art dans le quartier Velpeau

Sa mission : mettre en valeur les jeunes artistes contemporains. Visite guidée en avant-première.

Ca y est, le quartier Velpeau de Tours a sa galerie d’art ! Désormais, chaque vendredi et samedi après-midi, on pourra venir découvrir des expositions au 109 Rue de la Fuye, chez Exuo. Ce projet associatif est porté par plusieurs artistes parmi lesquels Jérémie Lenoir, photographe tourangeau qui y installe également son atelier : « l’objectif de l’association c’est la promotion et la diffusion d’artistes contemporains et émergents. On voudrait faire autour de 6 expositions par an avec des artistes de la région Centre-Val de Loire et des artistes invités. »

Alors que les jeunes artistes ont souvent du mal à trouver des lieux pour exposer, y compris à Tours « où l’on manque de galeries et où les lieux institutionnels ne sont pas toujours accessibles », voilà donc un projet qui leur est dédié : « nous voulons aussi suivre les artistes avec une aide à la diffusion de leurs œuvres ou une mise en réseau pour qu’ils réalisent des projets en commun » ajoute Jérémie Lenoir.

Pour la première exposition, dont le vernissage a lieu ce jeudi 2 février à partir de 19h, trois artistes tourangeaux se partageront l’espace d’Exuo : Jérémie Lenoir, donc, avec ses photos aériennes lunaires et abstraites. De grands formats pris en avion, à midi pile et à 450m de haut dans la région d’Angers, près de Paris ou en Belgique : « je travaille sur l’évolution des paysages contemporains, la globalisation, l’universalisation, l’évolution du monde à travers les paysages. » Les clichés représentent des carrières, un chantier ou un toit d’usine, mais pas facile de le deviner au premier regard. Une confusion volontaire entre l’abstrait et le réel, entre la peinture et la photo : « on n’arrive pas à reconnaître ces paysages alors qu’on les voit partout » exprime l’artiste qui réalise de longs repérages (deux ans) sur les lieux qu’il photographie. Une vision du monde qui interroge.

C’est aussi une vision du monde entre abstrait et réel qu’exploite Christophe Lalanne. Installé aux Ateliers de La Morinerie à St-Pierre-des-Corps, ce diplômé de l’école des Beaux Arts de Tours réalisé notamment des reproductions de fissures au fusin. Des craquelures du sol ou des bâtiments qu’il repère au cours de ses marches à Tours (Avenue de Grammont), St Avertin (Rue des Ecoles) ou encore à La-Membrolle-sur-Choisille. Des œuvres qui interrogent sur la métamorphose et le mouvement tout comme les « maisons » qu’il crée à l’encre de chine. Il superpose en fait les couches de papier, sans trop savoir comment l’encre va voyager d’une feuille à l’autre ce qui lui permet de jouer avec les formes et les couleurs.

3ème artiste exposé : Lionel Tonda, futur pensionnaire de La Morinerie, et qui a fait venir son petit troupeau de créatures jusqu’à la Rue de la Fuye. Ancien ferronnier, ayant déjà réalisé des commandes monumentales pour Montlouis-sur-Loire, St Avertin ou le siège d’EDF aux Deux-Lions à Tours, l’artiste travaille le laiton, le cuivre ou l’acier de ses mains afin de créer des personnages, des animaux ou des créatures figuratives inspirées des hommes, des animaux ou de l’univers des dessins animés. Tantôt amusantes voire un peu effrayantes, ses créations sont singulières, mécaniques et poétiques.

Le travail de ce trio est à découvrir dès ce vendredi 3 février de 15h à 19h, et jusqu’au 12 mars. Deux autres expositions sont déjà programmées avant l’été : avec Jérémie Bruand et Julie Verin dès le 17 mars puis un duo Marion Franzini-Stéphanie Letessier dès le 5 mai. Les détails sur www.galerie-exuo.com.

Olivier COLLET