Tours

25€ par mois pour voir tous les concerts de son choix

Un jeune tourangeau vient de créer le 1er abonnement permettant d’assister à des lives en illimité dans la région.

On connaissait les abonnements pour téléphoner en illimité ou pour aller au cinéma autant de fois que ça nous chantait… Voici maintenant le forfait qui permet de se faire une overdose de concerts, l’open bar du live. C’est Alban Gautron qui en est à l’origine. Après avoir grandi à Chinon, il a émigré à Paris pendant dix ans pour vivre ses rêves de musique. Titulaire d’un master en gestion et management des entreprises culturelles, il se retrouve producteur dans l’univers du jazz et des musiques du monde : « grâce à mon travail, je pouvais aller voir des concerts tous les soirs » se souvient le jeune homme, rentré en Touraine l’an dernier.

De cette vie parisienne où chaque soir était une aventure musicale, il garde un si bon souvenir qu’il a vite cherché à trouver un moyen d’en faire profiter le plus grand nombre. Et, oui, même dans notre région où l’agenda de concerts est moins dense que dans la capitale : « en fait il y a plein d’offre mais une difficulté à toucher certains publics. Il y a plein de petits événements qui méritent d’être connus » explique Alban Gautron qui veut permettre aux assoiffés de culture de consommer du bon son sans réfléchir, quitte à y aller au hasard : « je veux que les gens puissent se dire, ‘ce soir je n’ai rien à faire, eh ben je vais voir un concert. Et si je découvre, c’est encore mieux’. » Son idée : un abonnement à 25€ par mois donnant accès à autant de scènes qu’on le souhaite, simplement en réservant sa place sur Internet en amont. « J’ai décidé de lancer le projet l’été dernier, j’ai été voir les salles à partir du mois de septembre et c’est officiellement en ligne depuis le 16 janvier. »

800 concerts d'ici décembre

Pour l’instant, Live Unlimited est seulement disponible en Indre-et-Loire, dans le Loir-et-Cher et dans le Loiret mais rien que pour 2016, 800 concerts sont déjà référencés, soit bien plus que le nombre de jours de cette année, même avec le 29 février en plus. Une vingtaine de structures ont rejoint l’aventure, du Petit Faucheux de Tours à Loches et Ste-Maure de Touraine en passant par AZ Prod, le Temps Machine de Joué-lès-Tours ou les scènes de Blois : de quoi brasser tous les styles et de proposer des soirées populaires ou plus confidentielles. « Les gens qui aiment le rock savent se renseigner pour trouver les concerts, mais ils ne vont pas forcément être informés de ce qui se passe pour le jazz ou le classique » ajoute Alban Gaudron qui veut rendre les amateurs de musique live de plus en plus curieux : « je pense qu’on a tort de ne pas aller aux concerts par hasard. » Et avec son concept, il parie que les spectateurs qui n’auront plus besoin de payer leur billet partiront plus facilement à l’aventure.

Concrètement, l’abonnement Live Unlimited est sans engagement et, une fois qu’on y a souscrit, il suffit de faire son choix parmi l’agenda du site (sachant qu’un quota de places limité est attribué pour chaque concert et qu’il ne sera pas possible de réserver des dates trop longtemps à l’avance). « A partir de 2-3 concerts dans le mois, le pass devient vite rentable » argumente Alban Gaudron qui se base sur le retour d’expérience des cartes pour du ciné en illimité : « en moyenne, leurs détenteurs vont voir 3,5 films par mois. » Visant dans un premier temps les 200 abonnés, Live Unlimited prépare déjà plusieurs mises à jour de sa formule (promos pour les personnes accompagnant les abonnés, places pour du théâtre ou de la danse…) et devrait rapidement proposer des entrées pour plusieurs festivals de la région en attendant son élargissement géographique prévu dans le courant de l’année.

Olivier COLLET