Tours Agglo

Opération Ville Propre à Joué-lès-Tours : grand ménage en ville depuis 18 mois

4 agents sont mobilisés 7 jours sur 7.

C’était une annonce phare de l’année 2017 à Joué-lès-Tours : la création d’une brigade Ville Propre dotée de 4 agents et d’un petit camion électrique, tous chargés de traquer les zones sales de la ville et de régler les soucis au plus vite.

18 mois plus tard, le Goupil G4 a parcouru plus de 23 000km soit 45 bornes par jour en moyenne. Le nombre d’interventions est lui conséquent : plus de 8 000, dont 2 000 pou l’entretien des toilettes publiques, plus de 1 000 pour l’entretien d’espaces de pique-nique, 1 200 pour conserver la propreté du Lac des Bretonnières et presque autant pour gérer des ramassages de déchets. A côté de ça, la brigade Ville Propre jocondienne s’est aussi occupée de nettoyer les plaques des rues.

« On n’arrête pas ! L’activité est constante et parfois en augmentation comme pour les dépôts sauvages. »

Laurent Clisson, responsable de la brigade Ville Propre.

Les agents récupèrent des déchets (canettes, papiers) mais parfois des pneus, des restes de chantiers ou de vieux panneaux de signalisation. Ils font également en sorte de sensibiliser les propriétaires de chiens pour éviter de retrouver des crottes partout sur les trottoirs : « nous disposons de 30 bornes avec des sacs pour les ramasser, un chiffre qui a presque doublé en deux ans » explique Laurent Clisson qui décide des installations en fonction des demandes de conseils de quartiers. Il travaille également sur l’ouverture de nouveaux sanitaires publics, dont des WC pour le parc de la Rabière. Reste juste à déterminer l’emplacement…

La brigade Ville Propre ne se contente pas de gérer les incivilités jocondiennes. En cas de caprice météo, elle se charge aussi de remettre les poubelles à leur place, de dégager les branches tombées par terre ou de vérifier que les affiches pour les lotos ou autres événements locaux sont correctement installées et retirées à temps.

Les règles pour l’affichage événementiel :

  • Rien sur les feux rouges ou les panneaux Stop, privilégiez les lampadaires
  • Des feuilles au format A3 maximum
  • Pas d’affiches sur les arbres

La brigade Ville Propre fait aussi du commerce : quand elle récupère du fer, elle le revend : « ça nous permet de louer une benne sans payer le coût de location » résume Laurent Clisson. Sachant que la fameuse benne de 30m3, il en a besoin tous les 15 jours, ce qui vous donne une idée de tout ce qui peut être ramassé dans la deuxième ville d’Indre-et-Loire… En particulier les encombrants, laissés dans la rue ou près des points d’apport volontaire alors que leur retrait peut être assuré gratuitement par Tours Métropole après un simple coup de fil.

A quel numéro ?

02 47 78 13 00 si vous habitez au sud du Cher, 02 47 80 12 12 si vous habitez au nord

Enfin, l’équipe de la brigade Ville Propre est parfois appelée pour d’autres missions comme débarrasser les vieux meubles d’une école ou l’entretien de parkings. Un planning bien chargé : « on arrive au plafond de ce que l’on peut faire » commente Laurent Clisson. De son côté, la municipalité n’envisage pas de lancer une mission répression comme Tours qui menace depuis peu d’amendes pour des jets de déchets par terre ou des poubelles non rentrées. « On a lancé quelques procédures pour des dépôts sauvages, mais elles n’ont pas abouti car les gens n’étaient pas solvables. »

 

Bientôt un nouveau rendez-vous Ville Propre :

Le 18 mai opération ramassage de mégots à Joué-lès-Tours, ces derniers seront ensuite envoyés dans une entreprise spécialisée pour les recycler en mobilier urbain. Heure de départ : 9h dans tous les quartiers de la ville (7 opérations simultanées). Inscriptions auprès d’Alix Adam au 06 27 56 90 59 ou a.adam@jouelestours.fr