Tours Agglo

Le nouvel hôpital Trousseau en chiffres clés

Et en images.

 Le projet de reconstruction de l'hôpital Trousseau a été présenté ce mardi 22 janvier. D'ici 2025 (date d'emménagement prévue dans les nouveaux locaux), fini la tour datant de la fin des années 70 et place à un nouvel ensemble de bâtiments conçu par le cabinet d'architecture Aia.

397,5 millions d'euros

C'est le montant du projet de Nouvel Hôpital Trousseau 2026. A cette date, le CHU de Tours passera de 5 sites à 2 : Bretonneau et donc Trousseau qui sera entièrement reconstruit. Le coût du projet est annoncé à 320 millions d'euros auxquels il faut ajouter environ 75 millions d'euros pour le transfert du service pédiatrie (aujourd'hui à Clocheville) et du pôle Biologie. L'Etat devrait prendre en charge 75 millions d'euros sur cette somme.

40 hectares

C'est la surface totale du site Trousseau. Un espace foncier important qui permet à la direction du CHU d'envisager en plusieurs temps la construction du futur hôpital. Dans un premier temps c'est la partie sud qui sera ainsi aménagée dans le cadre du projet « hôpital 2026 », avant un éventuel aménagement de la partie Nord à l'horizon 2040, avec pour objectif (non validé aujourd'hui) d'y installer les activités actuellement présentes à Bretonneau (maternité, pneumologie...). Une coulée verte est également imaginée, pour relier St Avertin au Château de la Branchoire.

69 000 m²

C'est la surface du nouvel hôpital Trousseau. Celui-ci se déclinera par des bâtiments de plus faible hauteur, avec 4 étages maximum, mais une emprise au sol plus importante. Le nouvel hôpital Trousseau s'articulera autour d'un vaste patio central avec côté ouest la zone dite chaude avec les plateaux techniques (opérations, urgences...), et côté Est, les secteurs froids pour les hospitalisations et les consultations. Parmi les services transférés de Bretonneau à Trousseau : la neurochirurgie, ou l'ORL.

Le hall central et le patio

16 590 m²

C'est la surface que prendra le nouvel hôpital pédiatrique. Si ce dernier reste encore à valider définitivement, dans l'idée du projet, il doit remplacer l'hôpital Clocheville jugé obsolète et désuet. Ce nouveau bâtiment en forme d'équerre sera directement relié à l'hôpital « adultes » mais aura sa propre conception adaptée aux soins pour enfants avec blocs opératoires. Des espaces de détente seront aménagés pour les familles afin qu'elles patientent pendant les consultations en ambulatoire (sans hospitalisation de nuit). Ils serviraient aussi aux échanges entre soignants et parents.

Le nouvel hôpital pédiatrique

700

C'est le nombre de lits total du futur hôpital, 565 pour les adultes soit une soixantaine de plus qu'aujourd'hui, plus 150 environ pour la partie pédiatrie.

10 000

C'est le nombre de personnes, professionnels de la santé ou étudiants, qui graviteront sur les 40 hectares du site Trousseau à l'horizon 2040 d'après les projections présentées. Il sera alors question d'un hôpital unique adossé à son pôle universitaire avec le transfert de la faculté de Médecine et des laboratoires liés. Un hospitel doit voir le jour pour héberger des patients dont l'état ne nécessite pas forcément une hospitalisation mais qui souhaitent demeurer près de l'établissement. Dès le début du projet, des formations "innovantes" sont envisagées sur le site de ce qu'on surnomme le NHT, pour Nouvel Hôpital Trousseau.

Mathieu Giua