Tours Agglo

Les inquiétudes de la maire de St-Pierre-des-Corps

Pour sa commune et pour la France.

« Il faut persister et persister encore à construire une vie commune plus respectueuse des autres » souligne la maire de St-Pierre-des-Corps Marie-France Beaufils. Pour ses vœux 2019 vendredi 11 janvier, l’élue communiste a plus parlé de politique que de l’actualité de sa commune, mais elle n’a pas oublié les grands thèmes qui ont marqué l’année 2018, comme la mort d’Ali Unlu sur le parking du centre commercial des Atlantes : « je ne me résous pas aux incivilités » dit-elle en se demandant juste après comment réduire la consommation de drogue, et ces trafics « à la vue de tous » qui « empoisonnent les relations ».

Cette inquiétude et beaucoup d’autres ont largement imprégné le discours de Marie-France Beaufils. Celle qui est aussi vice-présidente de Tours Métropole en charge des sports a fait référence à de nombreuses reprises au mouvement des Gilets Jaunes, au « ras le bol fiscal » ou aux inégalités qui se creusent. Selon elle, la priorité doit aller au logement, notamment à la rénovation. Elle a pour cela pris exemple des travaux achevés dans les tours de l’Aubrière et espéré le même soutien de l’Etat pour les travaux restant à faire à la Bellangerie ou la Rabaterie.

L’école, le tram, le vélo…

Récemment critiquée par la Chambre Régionale des Comptes pour le statut avantageux accordé aux fonctionnaires de sa commune (deux semaines et demi de travail en moins par rapport à la durée légale) et les « nombreux avantages indemnitaires locaux » qui « pèsent sur le niveau global des dépenses de personnel de la commune », la maire de St-Pierre-des-Corps a répliqué en utilisant des données contenues dans le même rapport. Elle a donc insisté sur le taux de chômage de sa commune supérieur à la moyenne départementale et nationale (23,72%) et que seulement 33,8% des habitants de la ville y travaillent. Des personnes souvent précaires : 38% des parents bénéficient des tarifs sociaux les plus bas à la cantine (où la proportion de bio est d’ailleurs en progression, passant de 18 à 30%, 100% pour les herbes aromatiques).

Au cours de ses vœux d’une vingtaine de minutes, Marie-France Beaufils a également évoqué le « succès » du recrutement d’un médecin généraliste : 2 500 patients par an au centre de santé. Elle veut maintenant « convaincre l’Agence Régionale de Santé que le travail sur le diabète est tout autant pertinent. » L’élue indique qu’elle va poursuivre sa politique d’achat de vieilles maisons « délaissées » pour répondre aux besoins de logements tout en s’inquiétant de la baisse des dotations de l’Etat et de la façon dont sera compensée la suppression de la taxe d’habitation, la fiscalité représentant 38% des ressources communales.

Enfin, la maire n’a pas manqué d’évoquer la question des transports, espérant beaucoup de l’étude prévue en 2019 pour la création d’une branche de tramway et espérant que le futur schéma cyclable de Tours Métropole trouvera une réponse au franchissement de la « frontière » que l’A10 impose entre Tours et St-Pierre-des-Corps. La réponse à cette deuxième question est attendue avant la fin janvier.