Tours Agglo

8 infos à retenir après les vœux 2019 du maire de La Riche

Wilfried Schwartz les a présentés mercredi soir à la salle des fêtes.

Il a demandé aux Larichoises et aux Larichois de profiter avec modération des boissons brassées localement et invité une pianiste hyper douée de 11 ans pour inaugurer la soirée : Wilfried Schwartz a présenté ses vœux 2019 ce 9 janvier à la salle des fêtes, qui a récemment fêté son 1er anniversaire. Devant une assistance très fournie, l’élu divers gauche a parlé pendant une grosse vingtaine de minutes. Voici l’essentiel :

 

  • De plus en plus politique

Toujours un peu fougueux, celui qui est un des plus jeunes maires d’Indre-et-Loire devient avec le temps de plus en plus conformiste dans sa façon de faire des discours, passant notamment beaucoup de temps à remercier ses collègues élus présents. Il a aussi débuté son propos en faisant une référence appuyée au climat social du moment en France déclarant La Riche « ville de la solidarité et de la bienveillance ».

 

  • Encore de la place au centre de loisirs

Si son affluence est passée de 80 à 100 enfants, le centre de loisirs larichois peut encore doubler son effectif et Wilfried Schwartz a insisté sur le sujet depuis son pupitre. Il a noté que 10 000€ supplémentaires avaient été consacrés aux sorties, et rappelé la mise en place du Parcours Educatif Jeunesse, première action départementale à recevoir le label Plan Mercredi du gouvernement. Elle permet à 120 enfants de bénéficier des activités inspirées des TAP qui avaient lieu après la classe quand les écoliers avaient 4 jours et demi d’école. Le tarif : 45€ l’année, avec des possibilités d’aides pour les plus modestes.

 

  • Rénovation du centre social

Le centre social Equinoxe va bénéficier d’une rénovation en 2019 et un espace jeunesse sera créé juste à côté. Le maire n’a pas précisé les détails du projet, notant simplement que les travaux seraient « importants »

 

  • Assises des Associations et démocratie en ligne

Après une première édition avec 47 associations participantes en 2018, La Riche relance ses Assises des Associations en 2019. Elles auront lieu le 8 février pour « établir un plan d’actions sur les ressources ou le bénévolat ». En parallèle, pour connaître l’avis des habitantes et des habitants sur les projets urbains, la municipalité a lancé une plateforme Internet baptisée J’aime La Riche. Elle permettra de débattre sur le projet de rénovation du centre Equinoxe ou celui du Square Marcel Pagnol (programmé dans l’année).

Le site J'aime La Riche est accessible ici

 

  • Culture

La première année d’inscription à la Médiathèque est gratuite et ses 20 ans prévus en 2020 sont déjà en préparation. Le 19 janvier, elle accueillera la Nuit de la Lecture de 17h à 22h. Quant à la programmation de spectacles, comme nous l’avons déjà évoquée, elle s’intéresse en particulier au cirque contemporain, fil conducteur annoncé du 6ème festival Itinéraires Bis programmé fin juin. L’an dernier, il a cartonné avec 3 000 personnes. La compagnie C Koi Ce Cirk animera par ailleurs des ateliers pour les enfants du CP au CE2.

 

  • Plessis-Botanique

Le futur écoquartier prévu entre le Jardin Botanique de Tours et le centre-ville de La Riche sort doucement de terre. Il s’étendra sur 15ha avec « toutes sortes d’habitat pour garantir la mixité. Il y aura de l’accession à la propriété, de la location, de l’habitat participatif » a promis Wilfried Schwartz évoquant également l’installation de micro-crèches, l’ajout de la fibre optique, la mise en place de cheminements pour les vélos, le lien avec le réseau de chaleur biomasse (chaufferie bois). La construction débutera au Nord avant l’aménagement du reste de la zone à partir de 2022, en même temps que les travaux de la seconde ligne de tramway. Des images de synthèse des aménagements ont été promises pour dans quelques mois.

En périphérie de cet écoquartier, la Rue de Ligné va être « sécurisée » dès cette année. Le maire veut aussi une « vraie concertation » sur le tracé de la ligne de bus N°15 qui divise les habitants : il a reçu une pétition contre son passage, et une pour ne rien changer.

 

  • Tram

Bien sûr, la seconde ligne de l’agglomération tourangelle passera par La Riche où elle aura l’un de ses deux terminus (l’autre est prévu à Chambray). Le maire s’est réjoui que sa ville ait eu « la priorité ». Il a rappelé le calendrier : études en 2019, 2020 et 2021. Travaux de 2022 à 2025. Il s’est dit satisfait du choix de Tours d’une ligne traversant le Boulevard Béranger plutôt que Jean Royer car cela rend la gare de Tours plus facilement accessible depuis La Riche.

Concernant la Rue de la Mairie, qui doit voir passer le tram mais qui n’est pas bien large, Wilfried Schwartz a annoncé que la Métropole pourrait préempter des biens en cas de mise en vente assurant qu’il ne s’agissait pas de mener « des expropriations ». « Tous les propriétaires ont été reçus et nous continuerons de le faire individuellement pour les accompagner dans les impacts que cela peut avoir » a noté l’élu. Précisons que 5 maisons devront être détruites : « j’espère des négociations à l’amiable pour ce projet d’intérêt général » a souhaité le maire.

 

  • Iles Noires

« C’est un sujet difficile mais on le traite » dit Wilfried Schwartz à propos de la partie Ouest de sa commune, située près de la Loire, de l’autre côté du périphérique. Après l’installation de maraîchers bio, et en attendant la première saison du petit espace « de convivialité » L’Arros’Loire l’été prochain, il a évoqué le projet de création d’un réseau de ruches porté par les habitants. Plus globalement il souhaite faire dans ce quartier « un projet durable autour de l’éducation à l’environnement », tant pour les jeunes générations que les touristes. Une étude sur la protection de l’environnement aux Îles Noires est prévue dans l’année.

Pour un dossier complet sur les Îles Noires, découvrez notre article sur 37 degrés