Tours Agglo

Couvre-feu à Joué-lès-Tours : la gauche réagit

Elle estime la mesure un peu disproportionnée.

Lundi, le maire de Joué-lès-Tours a annoncé qu’il avait signé un arrêté interdisant aux jeunes de moins de 17 ans de sortir sans adulte le soir dès 22h, et ce jusqu’au 24 janvier. Cette décision a été prise après de nouveaux incendies de voitures dans le week-end à la Rabière, faisant suite aux feux sur une vingtaine de véhicules début novembre. Marquante, la mesure a été jusqu’à attirer l’attention de plusieurs médias nationaux. 15 voitures ont également brûlé ou ont été endommagées ce mardi soir dans la ville. Un ado de 17 ans a été arrêté. 

Ce mardi, le groupe d’opposition jocondien de gauche La Ville au Coeur a réagi à la situation : « Si un couvre-feu peut être un garde-fou pour une période courte, il ne peut être la seule réponse pour masquer le véritable enjeu : éviter la délinquance des mineurs, mobiliser et accompagner les parents en difficulté, protéger les plus jeunes des dérives délinquantes, garantir à chacun la sécurité des personnes et des biens. Tous les moyens doivent alors être mobilisés : la parentalité et l'éducation doivent être soutenues, la prévention spécialisée doit être développée et une police de proximité doit être créée. C'est par une action collective et dans la durée que nous empêcherons que des enfants de notre ville ne soient mis en danger et deviennent eux-mêmes un danger pour les autres. »

Le groupe d'opposition estime également que le couvre-feu en vigueur à La Rabière mais aussi dans le centre-ville et à la Vallée Violette n’est pas forcément nécessaire dans ces deux derniers quartiers.

Plus d'explications sur la situation politique dans notre article du 20 décembre sur 37 degrés