Tours Agglo

50 000€ pour aider les viticulteurs à anticiper les galères de la météo

Une subvention accordée par Tours Métropole.

Cette année 2018 s’annonce mémorable pour les viticultrices et viticulteurs du Val de Loire : printemps humide puis été sec ont permis de récolter du raisin en quantité et la qualité du millésime devrait être excellente voire exceptionnelle à en croire les principaux spécialistes. Pour les professionnels de la vigne, c’est une très bonne nouvelle après plusieurs épisodes compliqués : le gel ou la grêle ont entraîné de maigres récoltes et les stocks sont très faibles voire inexistants dans les caves.

Quand on regarde ce qu’il s’est passé depuis 2013, il parait clair que les années compliquées sont potentiellement plus nombreuses que celles où toutes les planètes s’alignent. Donc pour éviter de trop souffrir quand le froid printanier sévit ou de tout perdre en 10 minutes d’orage si la grêle se met à tomber, il faut trouver des solutions. Il en existe : tours antigel, hélicoptères, filets… Des investissements relativement lourds pour les exploitations, même lorsqu’elle se regroupent.

Afin de donner un coup de pouce à celles et ceux qui font du vin sur le territoire de Tours Métropole (Rochecorbon, Parçay-Meslay ou Joué-lès-Tours), l’agglomération a débloqué une subvention de 50 000€ à la Fédération des Associations Viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe. 45 000€ serviront à l’achat de 75 nouvelles stations météo pour anticiper les caprices du ciel et monter un réseau d’échanges de données entre vignobles, les 5 000 autres euros devraient eux être utilisés pour 9 postes capables de diffuser de l’iodure d’argent (un anti-grêle) ce qui portera leur nombre à 37. Des initiatives qui pourraient également limiter l’utilisation de pesticides.