Tours Agglo

Les écologistes vent debout contre le Village des Marques de Sorigny

Ils présenteront un vœu en compagnie d'autres élus de gauche au conseil métropolitain

Quelques jours après la présentation de l'étude d'impact de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Touraine (CCI) ce sont les membres du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui ont présenté la leur vendredi dernier. Sans surprises, ce dernier se montre particulièrement hostile au projet de village des marques à Sorigny. "Le rapport de la CCI porte uniquement sur le volet économique, nous avons travaillé sur les impacts au pluriel" précise Christophe Dupin d'EELV en introduction. Ces impacts portent à la fois sur les volets environnementaux, sociaux et sociétaux.

Et après étude du rapport de présentation de cet éventuel Village des Marques, les écologistes sont sans appel : "c'est un projet obsolète" qui n'a donc pas lieu d'être. Et les griefs sont nombreux : "on va construire un nouveau centre commercial, excentré de tout qui fera la part belle au tout automobile en terme de transports. En terme d'impact c'est l'équivant de 50 000 tonnes de CO² en plus par an. A titre de comparaison, la première ligne de tramway de Tours a permis de réduire de 12 300 tonnes de CO² par an."

Un projet du XXe siècle qui pousse à la surconsommation

"C'est un projet du XXe siècle qui pousse à la surconsommation notamment au profit d'une industrie textile qui est la deuxième la plus polluante au monde" poursuivent les écologistes ajoutant que le projet "est contraire au SCOT" (le schéma de cohérence territoriale). "Il aura un impact important sur les commerçants de Tours mais aussi de Chinon, Amboise ou Chtellerault."

Ça c'est pour le fond. Sur la forme, les écologistes se montrent également plus que sceptiques : "alors que le dossier vante un projet novateur il n'y a pas de bâtiments à énergie positive de prévus, rien non plus concernant l'économie circulaire, ni sur le commerce équitable".

Une position que Didier Vallée et Emmanuel Denis, les élus écologistes de la Métropole, défondront ce lundi soir en conseil métropolitain. Ces derniers y présenteront un voeu contre le Village des Marques aux côtés des élus socialistes et communistes Marie-France Beaufils, Martine Belnoue, Cécile Jonathan, Michèle Launay et Vincent Tison. Un voeu qu'ils espèrent voir adopté par l'assemblée métropolitaine comme position officielle. Rappelons que le projet de village des marques doit être examiné d'ici la fin de l'année par la commission nationale d'aménagement commercial après avoir été retoqué par la commission départementale d'aménagement commercial en juillet dernier.

Mathieu Giua