Tours Agglo

A la Rabaterie, 5 tours rénovées, décorées... et surveillées

Les habitants ont participé à la création d’œuvres d'art.

Il y a quelques jours, nous vous parlions des projets de Tours Métropole sur le quartier de la Rabaterie, et notamment de sa volonté d'en démolir le centre commercial pour le reconstruire en lisière de rue et végétaliser un peu plus l'espace. Un peu plus au Nord, toujours dans le même quartier, un autre chantier est lui déjà engagé et même en cours de finition : la réhabilitation des 5 tours de l'Aubrière, soit 433 logements gérés par Val Touraine Habitat.

Outre des travaux d'isolation et des aménagements extérieurs (parkings, aires de jeux, nouveaux balcons...) entamés il y a deux ans avec le soutien de l'Etat (via l'agence ANRU qui s'occupe de la rénovation des quartiers prioritaires), les halls de ces immeubles ont complètement changé de look... Et l'inauguration officielle a été organisée ce mercredi en présence de la mairie de la commune Marie-France Beaufils et du président de l'office HLM Jean-Gérard Paumier.

Deux choses marquent particulièrement dans ces entrées de bâtiments :

  • les caméras de surveillance
  • les fresques colorées

Concernant les caméras, il y en a 6 par hall et elles ont été installées "suite à une consultation des habitants, 197 réponses ont été reçues et 188 personnes les ont approuvées" assure Val Touraine Habitat qui déplorait jusqu'ici des tags ou des dégradations d'ascenseurs. Malgré des dépôts de plaintes systématiques, la situation ne s'arrangeait pas, les caméras ont donc été acquises pour asusrer la "tranquilité des habitants" (tranquilité étant le mot clé, répété à de nombreuses reprises...). En fonction depuis 3 semaines, elles donnent pour l'instant satisfaction au bailleur social qui n'a pas recensé d'incident, nous dit-il. Les images seront conservées pendant 15 jours, consultables à distance et mises à la disposition de la police et de la gendarmerie en cas de nécessité.

Coût du projet : 59 000€. Val Touraine Habitat étudie la possibilité de faire pareil ailleurs, notamment à Joué-lès-Tours. "Dans un premier temps", le bailleur ne prévoit pas d'étendre le dispositif aux palliers dans les étages "pour respecter la vie privée".

Des couleurs au pied des immeubles

L'autre point important c'est le travail dirigé par le plasticien Xavier Bertola qui a travaillé pendant près d'un an avec une vingtaine d'habitants de la Rabataerie pour élaborer un projet de décoration commun des halls des 5 tours, financé à hauteur de 19 000€ par Val Touraine Habitat.

Le résultat : des fresques fleuries, instinctives, colorées et chaleureuses ont donc poussé suite aux ateliers pensés pour développer la créativité de la population. "L'objectif c'est que l'on n'ait plus des personnes qui hésitent à inviter du monde chez elles parce qu'elles ont honte de l'état du hall de leur immeuble" nous epxlique-t-on devant les oeuvres, qui semblent faire plaisir aux résidents des appartements qui passent par là...

Le chantier participatif a débuté fin 2017 avec des ateliers variés. Sur le dessin, mais aussi l'histoire de l'art. "Pas forcément besoin de savoir dessiner, juste de réféchir ensemble" dit Xavier Bertola, encore enchanté des échanges qu'il a pu avoir (et qu'il aimerait bien prolonger, dans le quartier ou pour d'autres missions) : "je veux juste donner envie de dessiner" poursuit-il, en louant par exemple le talent d'une enfant de 5 ans et demi mais en s'extasiant tout autant devant des "gribouillages" qui peuvent quand même évoquer des fleurs.

Baptisé Flower Tower, ce projet artistique urbain est doublé d'une exposition visible dans un appartement du 1er étage du 17 Rue de l'Aubrière jusqu'au 14 octobre (allez-y, c'est ouvert à tout le monde). L'artiste invite même à poster des selfies sur Instagram avec le #folwertower-spdc.