Tours Agglo

Nouveau rassemblement pour les mineurs isolés

De nouveaux arrivants à prendre en charge et beaucoup d’incompréhension de la part des bénévoles.

Les bénévoles des collectifs de Saint-Pierre-des-Corps et d’Utopia 56 se sont rassemblés en début d’après-midi ce lundi au Champ Girault à Tours. Avec eux, 6 nouveaux jeunes étrangers étaient présents pour être mis à l’abri. Une situation qui devrait pourtant être plus simple depuis l’engagement pris par le département la semaine dernière.

En effet, le mercredi 5 septembre dernier, un terrain d’entente avait été trouvé avec le Conseil Départemental. Une cinquantaine de mineurs étrangers ont été mis à l’abri dans des hôtels, tandis que 16 autres, n’ayant pas été reconnu mineurs, étaient soit sans solution soit hébergés par des familles solidaires. Le campement installé à Saint-Pierre-des-Corps se vide donc petit à petit mais des jeunes continuent d’arriver à cet endroit, alors que le Diocèse a demandé de récupérer le terrain pour ses propres activités.

C’est donc avec beaucoup d’incompréhension et à la recherche d’une solution que les bénévoles se sont rassemblés devant les locaux de l'Aide Sociale à l'Enfance. « Mercredi dernier, ils nous ont bien dit qu’ils prendraient les nouveaux arrivants en charge », précise Marine d'Utopia 56, « or depuis ce jour, six nouveaux jeunes sont arrivés au campement. » Le collectif a également accueilli un jeune à qui le conseil département avait proposé une évaluation pour sa mise en abri à la mi-octobre. Jusqu’à là, aucune solution ne lui était proposée.

Le rassemblement avait donc pour but d’accompagner ces nouveaux jeunes mais aussi de parler avec Nadège Arnault ou un autre membre du conseil départemental. Les bénévoles ont finalement interpellé la conseillère départementale à l’entrée du bâtiment pour discuter calmement avec elle. Ils ont convenu ensemble de se rencontrer ce mardi. Ils espèrent mettre au clair la situation et trouver une solution pour ces jeunes gens qui arrivent régulièrement dans la ville.