Tours Agglo

La LGV Saint-Pierre-des-Corps/Bordeaux attire les voyageurs

Depuis juillet 2017, Bordeaux est à moins de 2 heures de saint-Pierre-des-Corps. Une rapidité qui séduit de nombreux clients mais moins les riverains des chemins de fer.

Depuis son allongement vers Bordeaux et Rennes le 2 juillet 2017, ce sont 40 millions de clients qui ont voyagé sur la LGV (ligne grande vitesse) Atlantique. Une tendance de trafic en progression. À l'échelle nationale, ce sont 4 millions de nouveaux clients. On compte 6 millions de jeunes ayant voyagé sur cette ligne en un an, soit deux fois plus qu’en 2017. La SNCF attend 8 millions de clients sur la ligne cet été.

La LGV Atlantique dessert l'Ouest de la France à partir de Paris-Montparnasse depuis 1989. Jusqu'en juillet 2017, elle menait les TGV jusqu'à Saint-Pierre-des-Corps et Le Mans. Au delà, le train devait rouler à vitesse modérée. Grâce à la création de ces nouveaux tronçons entre Tours et Bordeaux et entre Le Mans et Rennes, les métropoles sont plus rapidement accessibles. Bordeaux est à 2h04 de Paris pour les trains sans arrêt au lieu de 3h14 auparavant. Rennes se trouve à 1h25 de la capitale au lieu de 2h05. Saint-Pierre-des-Corps se trouve aujourd'hui à moins de 2 heures de Bordeaux.

Ce gain de temps a dopé le trafic dans les gares de Tours et St-Pierre-des-Corps : +8% l'été dernier, avec en plus l'arrivée des TGV low cost Ouigo qui ont un certain succès. Cependant, au niveau local, la création de ces lignes n'enchante pas tout le monde. De Chambray-lès-Tours à Maillé, en passant par Veigné, Monts, et Sainte-Maure de Touraine, certains riverains se plaignent du bruit lié aux passages des trains (80 à 90 chaque jour). Certains souhaiteraient même déménager mais estiment que la valeur des biens a baissé de 40%. Liséa, le concessionnaire de la LGV Tours-Bordeaux, affirme de son côté que les niveaux sonores sont conformes à la réglementation.