Tours Agglo

Michelin va soutenir 4 nouvelles entreprises tourangelles

Pour 39 créations d'emplois.

Cela va bientôt faire 5 ans que Michelin a annoncé un vaste plan social pour son usine de Joué-lès-Tours avec 700 suppressions de postes. Suite à ce séisme social, le fabricant de pneus - qui garde une implantation sur une petite partie du grand site qu'il occupait - s'était engagé avec l'Etat à financer des créations d'emplois sur le territoire tourangeau, via des subventions à des entreprises.

La convention signée arrive à terme ce mardi 3 juillet. L'objectif initial, fixé à 806 créations de postes, a été dépassé puisqu'au final ce sont 908 emplois qui ont été subventionnés, dont 39 promesses d'embauche tout récemment, suite à une réunion organisée en préfecture le 26 juin. Ce rendez-vous a permis de valider le dossier de 4 entreprises installées en Touraine et en cours de développement : elles vont donc pouvoir recruter avec le soutien de Michelin. Il s'agit de sociétés qui évoluent dans des secteurs variés : le numérique, le gaming, le textile de nouvelle génération et la prestation de service au secteur dentaire. La préfecture - qui a communiqué l'information - n'en a pas dévoilé les noms pour le moment.

En un peu plus de 4 ans, Michelin a aidé 62 entreprises tourangelles à avancer... Mais dans le même temps, la reconversion du site reste bloquée. Hormis la construction d'une usine biomasse pour la commune de Joué-lès-Tours, aucun projet d'implantation d'entreprise n'est arrivé au bout. Toutes les propositions ont été refusées, soit par la société, soit par les pouvoirs publics et on ne sait pas aujourd'hui, avec la fin de la convention, sous quelles conditions des projets pourraient désormais émerger, Michelin n'étant pas forcément incité à vendre des terrains à bas prix.

Tous nos articles sur Michelin et son usine jocondienne sont à retrouver ici ou sur 37 degrés