Tours Agglo

L'implantation de Primagaz inquiète toujours.

Son installation est prévue à Druye.

Alors que le sujet était à l'ordre du jour du Conseil Métropolitain, quelques dizaines d'opposants se sont présentés devant l'Hôtel de la Métropole ce lundi soir. Ces derniers, surtout des riverains sont venus tracts et banderoles en main pour réaffirmer leur refus de l'implantation d'un site Primagaz sur la commune de Druye.

Implanté aujourd'hui sur Saint-Pierre-des-Corps, le site Primagaz doit en effet être réimplanté. Situé en pleine agglomération, à proximité d'habitations et d'autres entreprises, ce site classé SEVESO 2, doit en effet évoluer.

Deux solutions s'offraient alors à Tours Métropole : soit garder l'entreprise sur place ce qui aurait conduit à l'expropriation d'une centaine de logements à proximité immédiate ainsi que 3 entreprises. Une option qui avait un coût de 31 millions d'euros.

Finalement, face aux complications évoquées ci-dessus, la collectivité a opté fin 2016 pour une réimplantation du site ailleurs. Après différentes études c'est du côté de Druye, dans un ancien site industriel ne pouvant retourner en zone agricole que le choix s'est arrêté. Un transfert d'un coût total de 6 millions d'euros, dont 1,5 millions d'euros pour la création d'une bretelle d'accès direct via l'A85.

"Est-il normal que Tours Métropole finance une partie de ces travaux routiers ?" s'interroge le collectif d'opposants. Pour Philippe Briand, il s'agit d'une obligation : "La loi nous impose de faire quelque chose".

Pour autant le président de la Métropole de rappeler que le nouveau site ne correspondra qu'à un dixième du précédent. "Le site sera un relais vrac de 400m² contre 5000 actuellement à Saint-Pierre-des-Corps", précise de son côté la maire de Druye, dont le Conseil Municipal a validé le projet le 13 juin dernier.

Prochaine étape : l'enquête publique en novembre 2018 puis si celle-ci est positive, dépôt du permis de construire au 1er trimestre 2019 et début des travaux au 2e semstre de cette nouvelle année pour une mise en service fin 2020.

MG