Tours Agglo

La cafétéria du CHU Trousseau modernisée et agrandie

Un investissement de 400 000€.

Des lumières vives, une cinquantaine de tables, deux micro-ondes, des sandwichs, des magazines, des boissons ou des peluches : voilà tout ce qu’on trouve dans la nouvelle cafétéria du CHU Trousseau de Chambray-lès-Tours, un espace qui vient d’ouvrir après presque 6 mois de travaux, le temps d’agrandir cette boutique qui atteint aujourd’hui les 250m² (les sanitaires situés à proximité ont également bénéficié d’un rafraîchissement).

Inaugurée en 1985, la cafétéria de Trousseau est gérée depuis le début par le groupe Lagardère (via l’enseigne Relay), une entreprise qui a entièrement financé les travaux… en échange d’une prolongation de sa convention pour exploiter le commerce (celle-ci court désormais jusqu’en 2023 et comprend aussi les cafétérias des hôpitaux Bretonneau et Clocheville).

Un projet parmi d’autres

Du lundi au dimanche, 7 personnes se relaient dans le commerce (20 au total sur les 3 hôpitaux). Au total, la société a déboursé 800 000€ depuis 2016 pour rénover l’ensemble des lieux de vie du CHU tourangeau, la moitié de cette enveloppe ayant servi à rendre le hall de Trousseau « plus chaleureux et plus accueillant » (les plans ont été dessinés par le cabinet d’architectes DBG qui a investi d’anciens bureaux et une ex salle de réunion pour les transformer). Selon la direction de l’hôpital, il s’agissait d’un chantier indispensable dans ce bâtiment « vétuste », condamné à la destruction d’ici 2026 avec la construction annoncée du nouvel hôpital Trousseau.

8 ans, c’est donc la durée de vie estimée de cette cafétéria qui est un chantier parmi d’autres pour rendre moins désagréable le passage par l’hôpital des patients ou de leurs familles. La directrice de l’établissement Marie-Noëlle Gérain-Breuzard a ainsi listé d’autres projets comme une amélioration de l’accueil téléphonique et surtout l’ouverture d’une conciergerie au mois de mai, celle-ci permettant aux personnes hospitalisées à Bretonneau ou Trousseau de faire repasser leurs vêtements ou de trouver en urgence une baby sitter ou quelqu’un pour promener si elles ne peuvent pas rentrer chez elles. La signalétique sera enfin revue sous peu pour que l’on se perdre moins dans les couloirs…

A retenir aussi : les « voisins » de la cafétéria de Trousseau ont profité de l’inauguration officielle des locaux pour se mettre en grève, et on en parle ici.

Olivier Collet