Tours Agglo

Festival inédit : un week-end 100% permaculture à Fondettes

Le 1er Printemps de la Permaculture s'annonce gourmand, naturel et prometteur.

Rue de la Morienne, le Château de Taillé de Fondettes est habituellement un centre d’accueil de colonies de vacances, propriété de la ville de St Denis (93). Les 9 et 10 juin, il va héberger un tout autre type d’événement : un festival, et en plus un nouveau venu dans le calendrier tourangeau, le Printemps de la Permaculture.

C’est le jeune Davy Cosson qui bèche pour faire pousser cette manifestation, en compagnie de 25 bénévoles. Paysagiste de formation, fondateur de la société Kiwi Nature qui propose des formations en herboristerie et permaculture, animateur de conférences (au Court Circuit de Tours), organisateur de stages de survie « douce » pour découvrir la vie en forêt et la nourriture via les plantes sauvages… ce Parisien d’origine qui a quitté la grande ville pour avoir un jardin en Touraine ne manque pas de ressources. Son message : « il faut revenir à un jardinage plus naturel. On a tendance à faire nos jardins comme un salon, les penser comme un décor. Parfois on oublie que c’est vivant. »

En septembre dernier, une idée germe dans sa tête : monter le 1er festival autour de la permaculture en Centre-Val de Loire.

  • Le point Wikipedia : permaculture, nom féminin, méthode de culture qui s’inspire de l’écologie naturelle, se voulant durable et économe en énergie et qui laisse le plus de place possible à la nature sauvage.

Depuis, Davy a monté une association (Actinidia, « le nom latin du kiwi »), et a rassemblé autour de lui une équipe variée, « ça va de 25 à 60 ans, du jardinier depuis 40 ans à la web-designeuse, et ce sont souvent des anciens stagiaires qui s’intéressent au sujet. Pas forcément des pros d’ailleurs, certains découvrent complètement. »

Des producteurs locaux et des paiements en Gabare

Répartis en pôle, ils préparent la programmation de ces 48h comprenant musique (bal folk le samedi soir, avec cours de danse en amont), ateliers de partage (sur la permaculture, forcément, mais aussi le développement personnel), jardinage, balades autour des plantes sauvages, gastronomie (« à 90% végétarien, presque totalement bio »)… « Les producteurs seront Tourangeaux voire Fondettois et les intervenants quasiment tous originaires du Centre-Val de Loire. »

Objectif du Printemps de la Permaculture : faire venir au moins 2 000 personnes, peut-être 4 000. Le festival ambitionne d’attirer au-delà des frontières de la Touraine (on pourra dormir sur place, en camping ou dans des chambres du château). L’événement va suivre les critères du label éco-festivals : toilettes sèches, réduction des déchets au maximum… A l’entrée, il faudra échanger ses euros contre la monnaie locale, la Gabare. Il sera possible de les récupérer en partant mais le but est de séduire de nouveaux utilisateurs de ces billets qui ne circulent qu’en Indre-et-Loire afin de privilégier l’économie locale. Un coin pour les enfants est prévu, avec des animations dans l’amphithéâtre du château. Pour se rendre sur place, il sera possible de faire du covoit’ ou de participer à une rando vélo depuis Tours.

Au final, une centaine de personnes devraient graviter dans l’organisation et la programmation du Printemps de la Permaculture (l’asso a encore besoin de bénévoles, n’hésitez pas à vous manifester). Il ne reste plus qu’à boucler le budget de 16 000€. Pour cela, une campagne de financement participatif vient d’être lancée (par ici) avec l’objectif de récupérer 8 000€ en 45 jours. La région Centre-Val de Loire et le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire se sont également engagés à financer 50% des dépenses du festival. Si le pari est réussi, son entrée sera gratuite.

Olivier Collet

L'événement Facebook du festival avec le programme complet est ici.