Tours Agglo

Bulle d’O affiche complet, la vieille piscine Jean Bouin joue les prolongations

Elle restera ouverte au moins un an… voire plus.

A Joué-lès-Tours, le nouveau centre aquatique Bulle d’O est un succès, il va même avoir une station de tram à son nom dès ce samedi 2 septembre. Pendant les deux mois des vacances scolaires, près de 20 000 personnes ont plongé dans les bassins. Pas autant que l’an dernier (à cause de la météo) mais c’est tout de même une bonne affluence. Et, surtout, entre les scolaires et les associations, il y a souvent foule dans les bassins. Au point que ceux qui viennent nager de manière indépendante se sentent parfois à l’étroit…

A l’origine, Bulle d’O était censée remplacer la vieille piscine Jean Bouin située juste à côté. Oui mais voilà, celle-ci est toujours en service à l’heure où l’on écrit ces lignes. La saison dernière, elle accueillait les activités se déroulant habituellement à la piscine de l’Alouette (les bébés nageurs, par exemple). Fermée pour travaux, cette dernière rouvre le 18 septembre. Mais Jean Bouin ne sera pas à sec pour autant, bien au contraire : « elle est utile. A Bulle d’O beaucoup d’activités se font sur le même créneau, entre 17h et 20h. Ça se fait au détriment des abonnés » explique-t-on à la mairie. Et ce malgré les deux grands bassins du centre aquatique.

En fait Joué-lès-Tours est devenu un carrefour d’activités aquatiques : les cours proposés par Bulle d’O (aquabike, aqua soft…), les scolaires, la plongée, nage avec palmes… Mais aussi un accueil des usagers de la piscine de St Avertin (en travaux) et des nageurs d’Athée-sur-Cher (qui venaient auparavant à St Avertin). Donc même si les bébés nageurs (de 0 à 6 ans) vont retourner à l’Alouette avec les associations de séniors ou l’hôpital de jour, ça fait beaucoup pour Bulle d’O. C’est en tout cas ce que pense la municipalité qui a décidé de prolonger la durée de vie de Jean Bouin, au moins jusqu’en juin 2018 : « on teste sur une saison et on voit » nous dit l’adjoint Bernard Humblot. « Ça ne veut pas dire que la ville va avoir trois piscines. Une seule est ouverte au public, les autres sont pour les clubs et associations. »

Combien ça va coûter ? « 170 000€ » avance la ville. Mais comme les clubs paient, le coût réel sera moins élevé. « La piscine sera exploitée à son minimum. Nous n’aurons pas de personnel. Seuls les clubs s’y rendront, notamment Joué Natation. On va aussi voir ce que cela donnerait de la garder 5 ans de plus, quels travaux seraient nécessaires… » Car Jean Bouin a 40 ans, donc elle peut difficilement rester en service longtemps sans subir de rénovation.

Du côté de l’opposition, Vincent Tison (PS) juge ce choix « curieux », d’autant qu’aucune commission Sports ne s’est réunie pour en débattre : « aujourd’hui la ville est dans une volonté de garder toutes ses piscines alors qu’il y a aussi des projets dans les autres communes de la métropole. Je m’interroge sur la bonne gestion. On ne peut pas dire d’un côté que l’on fait payer les transports scolaires parce que l’on manque d’argent et de l’autre que l’on trouve 170 000€ pour cette piscine. Avec cette somme, on aurait pu faire d’autres choses comme le festival d’automne promis depuis 3 ans en remplacement des Folies Foraines. » L’élu émet du coup une proposition : « faire payer les autres communes qui viennent à Jean Bouin au nom de la solidarité intercommunale. »

Olivier COLLET

De son côté, comme nous l'indiquions en début de semaine, la piscine de l'Alouette va rouvrir le 18 septembre. 130h d'activité y seront porposées chaque semaine dont les bébés nageurs (0-6 ans, le week-end) et les 80h de l'ASLA. Il y aura de l'aquagym, notamment. On ne pourra y accéder que si l'on est membre d'une association, donc aux heures de cours et activités. Les écoles maternelles pourront aussi venir, si les enseignants désirent proposer des initiations à la natation aux élèves. Ils pourront alors profiter du petit bassin chauffé d'1m40 de profondeur. Parmi les écoles intéressées : Morier, Vallée Violette et Alouette.