Tours Agglo

Michael Jones enchante Chambray en Mai

Le reportage photo d'Info-Tours.fr.

Ce week-end c'était la 17ème édition du festival Chambray en Mai. De vendreid à dimanche, l'hippodrome accueillait sur ses pelouses une multitude de spectacles avec en point d'orgue la soirée du samedi consacrée à Michael Jones et en première partie le groupe Irish Dogs sur la scène dressée sous le chapiteau et devant une salle pleine à craquer, les quatre musiciens & chanteurs (Camille Pasquier : Violon, Chant, Francis Prual : Guitare, Chant, Simon Barbaux  Accordéon, Sylvain, Daucourt : Percussions, flutes et chant) naviguent à travers les étendues musicales d'Europe du nord et d'ailleurs s'inspirant du répertoire traditionnel irlandais, mais pas que, il flirtent également avec le folklore breton, auvergnat et vous entrainent dans leur univers qui vous pousse à vous lever et a danser.

Après un entracte forcé, compte tenu de l'affluence de spectateurs et un retour houleux vers la scène, le public massé sur les barrières attendait impatiemment Michael Jones. Ce dernier, sur une scène plongée dans le noir, fit une entrée sous les applaudissements. Après quelques boutades sur la ville de Chambray et avec une pêche d'enfer le ton était donné.

Deux heures durant, il enchaîne morceaux de son dernier album et les incontournables : « Il suffira d'un signe », « Là bas », « je marche seul », etc. les succès de l'époque Goldman, ceux sur lesquels il le sait, la foule va les reprendre et se lâcher il lance même un "je ne vous entends pas !"... et lorsque il commence « Puisque tu pars » on s'accroche à ce temps et l'on espère que la magie du concert ne s'arrête pas. Entouré de ses musiciens : Christophe Bosch dit Tof, Jacky Mascarel, Pierre-Etienne Michelin, Ils auront fait leur job avec générosité et une très grande classe avec un immense respect pour le public présent.

Après plusieurs rappels, le public conquis quitta à regret le chapiteau transformé en étuve pour prolonger la nuit avec la soirée disco.

Roger PICHOT