Tours Agglo

St Avertin va réarmer sa police municipale

C’était l’annonce phare du maire lors de ses vœux pour 2017.

Traditionnellement, la cérémonie des vœux du maire de St Avertin est axée sur le spectacle. Pour 2017 et sa 16ème édition, elle n’a pas dérogé à la règle avec notamment la présence de Fred Chauvin et l’Agence Tout Swing sur la scène du Nouvel Atrium, et devant une salle bien remplie. Mais ce qui a aussi frappé, c’est la tournure politique de la soirée. A 5 mois des élections législatives, la ministre de la santé Marisol Touraine, candidate (PS) à sa succession sur la circonscription de Loches (qui englobe St Avertin) a fait le déplacement tout comme l’une de ses adversaires : la centriste Sophie Auconie, proche du maire Alain Guillemin.

Alain Guillemin, d’ailleurs… Venons-en à lui. C’était son premier discours de vœux. Élu maire (UDI) en mars 2016, il prend la suite de Jean-Gérard Paumier parti présider le Conseil Départemental après le décès de Jean-Yves Couteau. Il lui faut donc imprimer son style, montrer qu’il est aux commandes, dans la lignée de son prédécesseur mais avec son propre caractère. En ouverture de son propos, il a ainsi tenu à remercier les agents de la ville qui ont dû se plier au « changement de méthode » et a aussi cité sa femme qui a « ‘perdu’ son mari depuis le mois de mars. »

Et pour marquer les esprits, celui qui est aussi vice-président de Tour(s)Plus en charge des nouvelles technologies a fait part d’une décision marquante : il va réarmer la police municipale de la commune, « pour donner plus de moyens à la sécurité ». Cela faisait 16 ans, depuis 2001, que les agents de la ville n’étaient plus armés. « Le besoin de sécurité est le même pour tous » a souligné Alain Guillemin, alors que ces derniers jours St Avertin a fait la Une suite à un cambriolage dans une école, et l’arrestation de plusieurs personnes dans un squat du centre-ville. Ce choix risque en tout cas de faire parler. D’ailleurs, quelques minutes plus tard, l’auteur de théâtre Stéphane Titeca – venu recevoir la médaille d’or de la ville pour son parcours – a dit : « je prends ça pour la culture, car pour moi la culture ce sera toujours plus utile que des flingues dans les poches des flics. » A méditer…

Après une année 2016 chargée (rénovation de la piscine, ouverture d’une chaufferie biomasse pour les écoles, nouvelle Maison des Associations, riche saison culturelle, travaux pour des pistes cyclables ou le réaménagement de la zone des Granges Galand…), St Avertin se prépare pour une année 2017 sans hausse d’impôts (c’est comme ça depuis 2010) mais avec une « vigilance budgétaire toujours d’actualité et une gestion précise » face à la baisse des dotations de l’Etat. Parmi les projets : le réaménagement à Cangé et La Bellerie, ou la refonte du Plan Local d’Urbanisme. Sans oublier la poursuite de l’installation de la fibre optique, qui couvrira toute la commune d’ici 2020.

St Avertin compte aussi mettre en valeur ses sportifs phares comme Eric Perreira, parti aux JO de Rio, Chantal Porte, championne du monde de tir campagne à plus de 50 ans, ou Maxence Duport, un jeune de 20 ans en fauteuil roulant champion de France, en tir couché. Dans son film rétrospective de 2016 astucieusement nommé « St Avertin Tous Azimuts », les premières images mettent enfin en valeur les fonctionnaires de la ville avec cette phrase d’introduction : « les fonctionnaires, que font-ils ? » Bonne question, en laquelle on pourrait tout à fait voir un message politique, alors qu’un des thèmes de la campagne présidentielle à venir est justement la fonction publique et le nombre d’emplois que l’on peut potentiellement supprimer en son sein en 5 ans…

Olivier COLLET