Tours Agglo

Chambray-lès-Tours et son fort potentiel d’attraction

Retour sur les vœux du maire présentés mercredi soir.

Avec 11 300 habitants, Chambray-lès-Tours est plutôt sur une bonne dynamique : sa population est amenée à augmenter avec des projets comme celui de l’éco-quartier de la Guignardière dont les travaux vont progressivement commencer à partir de cette année. Chambray s’étend, mais Chambray se reconstruit aussi à l’intérieur. Preuve en est : la rénovation du centre-bourg inaugurée fin 2016, « une renaissance » disait même le maire Christian Gatard lors de ses vœux mercredi soir salle Yves Renault, évoquant carrément le retour « des lustres de notre village d’antan. »

Sauf qu’aujourd’hui, physiquement, Chambray n’a plus grand-chose d’un village… Avec son CHU ou sa zone commerciale immense, c’est un satellite de Tours qui pèse lourd (et qui attend le tramway de pied ferme). Mais l’élu socialiste rêve de garder cette ambiance villageoise avec une végétalisation accrue des espaces publics (comme sur l’Avenue des Platanes), plus d’espaces pour les déplacements doux (comme pour rejoindre l’école de musique et la médiathèque depuis la Porte des Arts).

Cela dit, il faut aussi s’attendre à un gros bitumage des trottoirs en porphyre, « plus difficiles à entretenir depuis le zéro pesticides. » Ca se fera dans les 3-4 prochaines années. Et pour garder un aspect naturel, Christian Gatard compte sur les résidents pour participer aux opérations « Je fleuris mon trottoir », c’est-à-dire de faire des plantations en bordure de leurs habitations.

A suivre également de près en 2017 à Chambray : la réouverture très attendue du Pont Maupas vers le Pôle Santé Vinci le 28 février (il avait disparu il y a un an à cause des travaux d’élargissement de l’A10), l’inauguration d’une œuvre d’art baptisée Les Coqueplicots sur le rond-point de l’hippodrome (17 mars), la rénovation des salles utilisées pour les activités culturelles, l’installation de nouvelles associations (Inpact37, autour du bio, et la Tite Compagnie côté théâtre par exemple), la concrétisation garantie des 15 proposition du Conseil Municipal des Jeunes (composé d’élèves de CM1 et CM2 présentés à toute la population lors des vœux) ou encore la poursuite de l’évolution du nouveau centre commercial à la mode de l’agglo, Ma Petite Madelaine, avec ses 250 salariés et bientôt plus avec l’ouverture de Truffaut début mars. En parallèle, un magasin gratuit consacré à la récupération doit aussi voir le jour au centre commercial des Perriers, aux côtés d’une ludothèque.

Enfin, Christian Gatard a confirmé l’extension du gymnase de la Fontaine Blanche avec la création d’un nouvel espace pour le tennis de table ou le tir à l’arc. D’ici 2018-2019, une deuxième tribune devrait également voir le jour autour du terrain de handball afin de doubler la capacité d’accueil lors des matchs des filles du CTHB. D’ailleurs, lors de ses vœux, le maire a invité l’internationale tricolore Blandine Dancette à monter sur scène, elle qui a participé aux JO ayant permis à la France de ramener une médaille d’argent.

Olivier COLLET / Photos : Roger PICHOT