St-Pierre-des-Corps

Après les vacances, des aménagements au centre commercial de la Rabaterie

Pour tenter d’éviter les rodéos.

Lundi, les commerçants du quartier de la Rabaterie de St-Pierre-des-Corps ont rencontré la maire de la commune Marie-France Beaufils (PCF) pendant plus d’une heure pour faire un point sur l’actualité du quartier, notamment les désagréments qu’ils subissent. Coiffeuse, Nathalie Ferreira a notamment subi deux dégradations de sa serrure en deux semaines, après avoir vu une balle finir dans sa vitrine fin mai. Le cabinet médical a également vu sa serrure bouchée en ce début de semaine.

Agacés, les commerçants réclament depuis longtemps des mesures : « c’est enfoncé de façon à ce que je sois obligée d’appeler un serrurier. On pourrait se passer de ces dépenses, ça fait une perte de clientèle pour les gens qui viennent sans rendez-vous à 9h et qui doivent attendre la fin de l’intervention du serrurier. Cela crée également un sentiment de sécurité » explique Nathalie Ferreira. Depuis plusieurs mois, avec ses voisins de l’Avenue de la République, elle demande des mesures de sécurité, dont des caméras de surveillance : « la mairie attend la validation de la préfecture » explique la chef d’entreprise qui vient de solliciter la préfète pour un rendez-vous afin d’accélérer la procédure : « il y a urgence » assure-t-elle. Récemment, le président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat l’a soutenu publiquement

Par ailleurs, à la rentrée des vacances de la Toussaint, des plots en dur doivent être installés sur le site du centre commercial de la Rabaterie pour dissuader les rodéos urbains, « il y a peu de temps une cliente a failli être renversée » assure la professionnelle. Rappelons que dans les prochaines années cette zone de boutiques est amenée à être détruite puis reconstruite afin de repenser cette partie du quartier, comme nous vous l’expliquions il y a quelques semaines.