St-Cyr-sur-Loire

Apéros arrangés entre célibataires

Avec Apérocélib, et un concept novateur, deux Tourangeaux veulent entrer dans le monde hyper-concurrentiel des sites de rencontre.

Peut-on encore inventer quelque chose autour de la rencontre sur Internet ? Entre les gros morceaux (Meetic, Adopte Un Mec, Match...) et tous les petits sites dits "spécialisés" (rencontres par affinité, par communauté...) on pourrait croire que le marché est saturé. Et pourtant, deux Tourangeaux ont lancé un nouveau site de rencontre en ce 24 novembre : aperocelib.com.

Pour dire les choses en une phrase, le concept est résumé dans le titre. Le but est de susciter des rencontres entre célibataires autour d'apéros. Ca tombe bien, à Tours il parait qu'on a la plus belle place de France pour boire un verre... Ciblant tous les célibataires majeurs, le site se propose de mettre en relation 6 personnes : 3 femmes et 3 hommes afin qu'ils aillent dans un bar ensemble. A noter que, pour l'instant, Apérocélib ne s'adresse qu'aux hétérosexuels (un développement gay et lesbien pourrait cela dit voir le jour mais dans plusieurs mois).

Le webmaster est un célibataire déçu des autres sites de rencontre

Lui-même célibataire, l'un des créateurs s'appelle Sylvain Derouet. Et il explique avoir voulu créer un site de rencontre "innovant" exactement à l'opposé de tous les autres, tous ces sites sur lequel il a surfer pendant des heures (et dépensé trop d'argent). "Je passais un temps considérable sur ces sites à essayer de faire des rencontres, parfois en payant 60€ par mois, et sans vraiment avoir de rendez-vous" se souvient-il. Frustré, il s'est donc mis en tête de créer un site sur lequel il pourrait trouver une petite amie sans squatter son ordi et surtout en passant le plus vite possible à la rencontre réelle. "Il n'y a pas de messagerie sur Apérocélib. Tant que vous n'avez pas rencontré physiquement un autre membre du site, vous ne pouvez pas lui envoyer de mail" même si il est possible de consulter les profils des membres.

Lancé dans un premier temps à Tours et Bordeaux, le portail proposera donc régulièrement des apéros dans des bars sélectionnés à l'avance. Quand une date est arrêtée, les hommes peuvent se déclarer disponibles et c'est ensuite les femmes qui choisissent lesquels elles ont envie de rencontrer en fonction de leurs critères. Sachant que ces messieurs peuvent leur envoyer un petit signe (une flèche) pour marquer leur intérêt, mais c'est tout. D'ailleurs, ils n'auront aucune idée des 3 femmes qui seront assises à leur table, pour éviter qu'ils ne jugent trop vite sur une photo par exemple. "Ca pourra créer des situations inatendues, comme une femme d'une quarantaine d'années qui rencontrerait un jeune de 20 ans qui cherche plutôt quelqu'un dans ses âges mais ce sera sûrement rare" s'amuse Sylvain.

Les deux créateurs se sont rencontrés...par hasard.

Facturé 8€ pour les hommes comme pour les femmes (sauf si la ville compte moins de 200 membres), chaque rendez-vous permettra donc aux célibataires de faire immédiatement 3 rencontres, libre à eux ensuite de poursuivre la relation. Ce qu'espère les créateurs qui travaillent sur le concept depuis une bonne année c'est que ces moments seront "conviviaux". Un peu comme dans une soirée, quand des amis vous présentent des inconnus. "La conversation sera différente et peut-être plus facile qu'un rendez-vous en tête à tête" eplique Sylvain qui s'est associé avec une dizaine d'autres personnes dont une belle rencontre : Marie-Noëlle Perrin. Débarquée en Touraine avec son mari il y a environ un an, elle s'est retrouvée dans le projet en répondant par erreur à une annonce de stage. La voici donc co-créatrice.

Si la mayonnaise prend, Apérocélib espère se développer dans au moins 200 villes de France et organiser des apéros le plus fréquemment possible (toutes les semaines à Paris, tous les mois à Blois...) sachant que ce sera sûrement les 30-55 ans qui seront plus facilement attirés par ce type de concept. A Tours, le premier rendez-vous pourrait ainsi avoir lieu à la mi-décembre.

Olivier COLLET