Portraits

Cette Tourangelle cuisine pour ses animaux et elle en a fait un livre

Pour les chiens, les chats, et les rongeurs.

Cassandra Bouclé vient d’avoir 29 ans, elle habite à Bléré et chez elle il y a 2 chiens, un chat, deux perroquets et un furet, « avant, j’avais aussi des poissons. » Réellement écrivaine depuis ses 25 ans, la jeune femme a des idées à la chaîne et bientôt une dizaine de livres publiés, le fruit d’une passion qui vient de l’enfance : « ma mère était une grande lectrice, et moi j’écris depuis toute petite. De nature timide, je n’avais pas confiance en ce que je faisais, mes écrits sont restés dans mon ordinateur ou mes carnets. »

Titulaire d’un BTS en gestion et protection de la nature, la Tourangelle cherche du travail sans en trouver. Alors elle finit par envoyer un de ses romans L’été d’un chien à une maison d’édition (Babelio) qui l’a publié il y a deux ans. C’est l’histoire d’un chien abandonné par ses maîtres au moment des grandes vacances, et qui finit dans un refuge « et ça a bien marché » nous dit Cassandra Bouclé qui commence à faire des salons et des festivals tout en poursuivant ses séances d’écriture, environ 2h par jour : « j’écris pour les enfants, du fantastique… En fait tout sauf du polar. Mais j’aimerais essayer d’en faire un. »

Des recettes plus simples que les aliments du commerce

Son dernier livre n’est pas une histoire, mais un guide pratique. Et surtout il aborde un thème franchement surprenant : la cuisine pour ses animaux de compagnie. En gros, adieux croquettes plus végétales que composées de viande, os et autres friandises du commerce mais place aux muffins au jambon, aux biscuits pomme ou banane (voire pomme-banane ensemble), aux friandises au riz, aux bouchées de colin ou aux biscuits au persil.

L’idée est venue quand l’auteure était au chômage : « je dressais mon chien et les friandises que je lui donnais n’étaient pas adaptées, elles sentaient mauvais… Et comme je voulais qu’il fasse des gestes de plus en plus compliqués je devais lui en donner beaucoup donc j’ai commencé à en faire moi-même. »

Des recettes simples et variées

A l’aise en pâtisserie, Cassandra Bouclé met au point quelques recettes avec des restes de viande ou du fromage ce qui donne par exemple un brownie de poulet, « j’ai voulu faire bio et écolo. » Même si elle s’est inspirée de vidéos faites aux USA, elle n’a pas été aussi loin qu’eux : « là-bas, ils mettent du beurre de cacahuète dans leurs recettes pour animaux mais ça ferait grossier mon chien ! »

La jeune femme l’assure : « les recettes sont simples, ça ne prend pas beaucoup de temps. » En plus des tests faits avec sa propre ménagerie, Cassandra Bouclé a aussi demandé conseil à un vétérinaire pour valider les recettes, « et il faut faire attention car certains animaux peuvent avoir des allergies, comme un chien qui ne supporte pas la banane. » Elle se souvient également que son chat précédent faisait le difficile et ne mangeait pas tout.

Un livre à l'étude sur les furets

Sélectionné pour le Prix Littéraire de la Société Centrale Canine, Biscuits pour animaux (édité par la jeune maison d’édition tourangelle Alter Real, spécialisée dans les animaux) a déjà été remarqué. Cassandra Bouclé sera ce 11 mars à St Avertin, pour le printemps du livre et du marque-page. Et elle a déjà de nouveaux projets : un recueil de recettes pour furets, « car leur estomac est fragile, ils ne supportent ni le riz ni les céréales » mais aussi deux ouvrages sur les pâtisseries autour des personnages de jeux vidéo et des spécialités de Touraine. Pour les humains, cette fois, même si les recettes qu’elle a imaginées peuvent aussi convenir aux omnivores que nous sommes, parait-il.

Olivier Collet