Portraits

Géovélo étend sa toile

L'appli mobile tourangelle dédiée aux cyclistes séduit de plus en plus de villes. Elle aura bientôt sa version piéton.

"Le vélo résout tous les problèmes" nous dit Gaël Sauvanet, le cofondateur de Géovélo. Convaincu qu'il faut de plus en plus développer l'usage du deux-roues en ville, il est à fond dans le développement de sa start-up Géovélo, basée au Sanitas de Tours et qui fait aujourd'hui travailler 6 personnes et 3 stagiaires. "Le projet est parti d'une association. Tout a commencé il y a 10 ans mais c'est vraiment en 2010 que ça a pris de l'ampleur" explique le jeune homme dont le premier associé ne jure vraiment que par son vélo, éventuellement le train, mais c'est tout : "au départ, on voulait embaucher seulement des personnes très adeptes du vélo. Mais maintenant, on préfère avoir quelqu'un de très compétent dans son domaine même si ce n'est pas forcément un cycliste." Et puis de toute façon, il n'est pas exclu de réussir à le convertir...

Géovélo, c'est une application pour smartphone Apple ou Android et dont la principale fonction est de vous proposer des itinéraires faits pour une bonne circulation en vélo. Financée par les villes ou les communautés d'agglomération, elle est gratuite pour l'utilisateur "les collectivités ont besoin de montrer qu'elles ont envie de développer le vélo." Vraiment commecialisée depuis deux ans après une phase de recherche de 3 ans, elle a séduit l'agglo Tour(s)Plus (où elle n'est pas aussi populaire que ses créateurs le souhaiteraient malgré un service très abouti) mais aussi Lyon, Paris (où elle cartonne !), Caen ou Rennes avec des contrats de un à 3 ans. "Obtenir un marché nous prend entre deux mois et deux ans en fonction des contacts" explique Gaël Sauvanet qui espère bientôt signer avec une nouvelle agglomération plutôt reconnue pour ses actions en faveur du transport écolo.

Faire passer le vélo de l'usage de loisir à un transport du quotidien

Ce qui fait la force de Géovélo, c'est donc qu'elle est liée aux collectivités locales qui ont tout intérêt à favoriser son succès. "Ainsi, à Tours, nous recevons tous les arrêtés de voirie en cas de travaux pour actualiser l'application" précisent les développeurs qui peuvent donc actualiser les itinéraires : "on prend en compte tous les aménagements cyclables, les axes avec trop de pente ou ceux avec beaucoup de circulation. Nous réflechissons aussi à la possibilité de choisir un itinéraire peut-être plus long mais plus touristique, plus agréable." En fait l'objectif c'est de fédérer une communauté de cyclistes, un engouement, une entraide avec le partage de bons plans et d'expérience : "pour que le vélo passe du loisir au quotidien" plaident les créateurs de l'appli.

S'il faut aujourd'hui télécharger une nouvelle appli Géovélo dans chaque ville qui finance le service, l'édition d'une version nationale est à l'étude en complément de la nouvelle version de Géovélo.fr, un calculateur d'itinéraires vélo national. "On a plein de projets, il nous faut juste des financeurs" lance Gaël Sauvanet qui planche par exemple sur la création d'une application pour piétons dans l'agglomération lyonnaise. Voilà pourquoi, en vrai, son entreprise s'appelle La Compagnie des Mobilités. Parce qu'il n'y a pas que le vélo qui peut révolutionner les déplacements en 2015.

Olivier COLLET