Portraits

Ils arrondissent vos fins de mois si vous regardez leurs pubs

Benjamin Lattron et son équipe promettent jusqu'à 60€ de gains par mois. Comment ? Réponse...

J'ai une question à vous poser : quand il y a de la pub à la télé...
A : ...vous la regardez attentivement
B : ...vous zappez
C : ...vous allez faire la vaisselle

Et à la radio ? Et sur le net ? Et dans la rue ? C'est indéniable, nous sommes envahis de publicité. Du garage local qui veut nous vendre ses pneus au ste-maure-de-touraine en passant par les parfums. Au final, plusieurs centaines de marques qui essaient de nous attirer l'oeil chaque jour pour nous faire consommer. Sauf que tous ces messages, Benjamin Lattron a tendance à trouver qu'ils ne sont pas forcément bien conçus et donc en partie inutiles. S'il se permet de dire ça, c'est parce qu'il travaille dans le milieu. Pas en temps que créateur de pubs mais comme vendeur d'espaces publicitaires. Sauf que lui, vous allez peut-être plus l'apprécier que le commercial de TF1 ou Google. Parce qu'il va vous donner de l'argent en cash, via un virement sur votre compte bancaire.

Déjà 1 500 inscrits et 12 clients intéressés

En théorie, là, vous êtes intrigués. Développons : depuis son (grand !) bureau de la pépinière du Sanitas à Tours, Benjamin et son équipe (Marie et Nicolas, les deux cofondateurs - dont un qui a séché la séance photo - et Florian et Pierre les deux stagiaires) travaillent à la mise en place de publicitemoi.com, un site web qui peut vous rapporter jusqu'à 60€ par mois si vous y regardez 5 minutes de pub par jour. Son lancement officiel est prévu à l'automne mais il compte déjà près de 1 500 inscrits et ambitionne d'en avoir dix fois plus en octobre. L'idée est venue à Benjamin Lattron en septembre 2014 : "je trouvais que la communication était mal ciblée, et je me suis dit que le consommateur serait plus ouvert à l'idée de regarder des pubs s'il était rémunéré."

Car ce qu'il est bon de savoir, c'est que quand une entreprise se paye une campagne de pub, elle n'a souvent qu'1 à 2% de taux de retour, c'est-à-dire de consommateurs qui viennent acheter après avoir vu son annonce. Ca peut même parfois être encore moins. D'où l'intérêt de "cibler" ses campagnes. Ainsi, par exemple, il n'est pas très utile de montrer à des personnes n'ayant pas de chien un message pour des croquettes... En revanche, cette même personne est peut-être intéressée par des promos chez son boucher de quartier ou sur les prochains concerts tourangeaux. C'est en gros ce que pense Benjamin Lattron : que chacun de nous est intéressé par un type de publicités. Donc il vous propose de les regarder et vous donnera quelques centimes à chaque fois que vous le ferez.

Un quiz pour vérifier que vous avez compris les pubs

On l'a dit, la rémunération pourra atteindre 60€ par mois. Cela dépendra du nombre de publicités visionnées (5 par jour maximum, jamais plus d'1 minute-1 minutes 15) mais aussi de vos choix personnels. Ainsi, à l'inscription, un questionnaire sur vos habitudes de vie vous sera proposé afin justement de mieux vous cibler. Si vous le remplissez, vous serez mieux payé "mais nous ne divulgerons pas votre identité ou vos coordonnées à nos clients. Nous leur donnerons seulement le profil global de nos membres" rassure Benjamin Lattron qui a aussi prévu un micro-quiz à la fin de chaque vidéo : deux questions pour vérifier que vous avez identifié la marque et le message. Si vous répondez juste, vous gagnerez aussi plus d'argent ce qui permettra également à la marque de savoir si son message est simple à comprendre.

"Nous travaillons en partenariat avec des agences de communication" ajoute encore Benjamin qui peut ainsi proposer à ses clients de contacter ces structures pour créer leurs messages ou peut aussi bénéficier d'appels des clients des boîtes de com' intéressés par son concept. Pour l'instant, une douzaine d'entreprises ont déjà prévu d'utiliser ses services.

Dans un premier temps, Publicitemoi.com se limitera à la Touraine mais si ça marche, il s'étendra rapidement dans toute la France. "Au maximum, vous ne pourrez voir que 3 fois la même pub. Et au final, chaque jour, ça ne vous prendra pas plus de temps que si vous regardiez un écran pub de TF1 en entier pendant le film du soir." souligne le patron du site qui croit dur comme fer en son projet même s'il sait que c'est plus les utilisateurs de mobiles qui ont 5 minutes à perdre dans le bus ou une file d'attente qui utiliseront le procédé plutôt que ceux qui sont tranquilles à la maison. Il pense donc à lancer bientôt une application pour mobile. Car son affaire ne marchera que si les membres reviennent régulièrement. Donc seulement s'ils deviennent accrocs aux pubs. Une bien étrange addiction, mais qui rapporte.

Olivier COLLET